01 juin 2017

After Work en banlieue rouge

J'ai souvent fait des billets pour me moquer des after-work à La Défense. Je résume : des imbéciles d'une même société boivent des coups entre collègues, en restant debout. Je n'ai rien contre les gens qui boivent debout, je passe ma vie au comptoir. Sans tabouret (mais avec tas bourrés). 

Mais pas ailleurs qu'au comptoir. Pas autour de tables. Rester debout autour de tables sans s'assoir est ridicule. 

Ce soir, il y a un after machin à la Comete. Tout se perd. 


Je gueule pour le principe, ça me permet quand même de rester plus tard au bistro. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !