05 décembre 2022

[Séries] Des séries familiales

 

« Bienvenue chez Mamilla », « La Country Sitter », « All about the Washingtons », « Le prince de Preoria »,  « Le show de big show », « Merry Happy Whatever », autant de sitcoms ou de « séries familiales » que j’ai pu regarder depuis une semaine… En plus de celles dont j’ai déjà parlé : « Au fil des jours », « Blockbuster » et « How to sell Drugs online » mais je ne peux pas continuer à faire un billet par série.

A part la première, elles sont toutes très courtes (10 épisodes de 25 minutes, en moyenne) ce qui explique ma « rentabilité » (moins que ma quasi abstinence bistrotesque et, surtout, les demi-journées de congés que je suis obligé de prendre).

J’avais dit que « Blockbuster » était nul. Je crois bien que je n’ai pas terminé « Le show de big show ». Et, disons-le, si les séries ne font que, pour la plupart, une seule saison, c’est que le filon est épuisé et qu’il n’y a plus rien à dire.

 

« Bienvenue chez Mamilla » est « donc » au-dessus du lot. Le père est un grand joueur de football américain qui a même permis à son équipe de gagner le super bowl et qui vient de prendre sa retraite. Avec son épouse et ses quatre enfants, ils s’installent chez sa mère (Mamilla) et son père. Vous imaginez l’ambiance dans cette maison avec une grand-mère possessive, joviale et fervente catholique, le grand-père, pasteur de sa paroisse, les deux parents et leurs enfants de tous âges…

L’héroïne de « La Country Sitter » est une joueuse de guitare et chanteuse qui se retrouve baby sitter chez un éleveur de chevaux dont la femme est morte et qui a quatre enfants, de tous âges également. La musique est assez bonne (ce n’est pas de la country gnangnan avec des danseurs débiles alignés).

Le chef de famille de « Merry Happy Whaterver », lui aussi très catholique et veuf, reçoit pour les vacances ses quatre enfants, les conjoints, les petits-enfants… C’est un père très possessif qui tente de tout régenter. Le personnage principal est… un chanteur et guitariste, vivant avec une des filles, loin du vieux et rencontrant pour la première fois la belle famille. C’est la seule série dont je parle ici où les mômes ne sont pas au centre.

Les « Washingtons » sont une famille avec encore plein de gamin, dont le père est un rappeur qui vient de prendre sa retraite. Le « Big Show » est un catcheur… à la retraite qui vit avec sa femme et ses deux filles quand une autre fille, issue d’un premier mariage, vient vivre avec eux.

Le « prince de Preoria », dont je n’ai pas encore vu tous les épisodes, est sans doute plus compliqué à décrire mais tourne autour des âneries de deux adolescents vivant chez la mère de l’un des deux, au-dessus du bowling dont elle assure la gestion.

 

Rien de quoi se retourner le cerveau, dans tout ça, mais ces fictions sont là pour distraire et le font souvent très bien.

Il va quand même être temps que vous me donniez à nouveau des conseils pour des bons trucs à regarder, comme quand je me suis abonné à Netflix...

10 commentaires:

  1. Le problème est que vous devez avoir fait à peu près le tour des bonnes séries netflicardes.

    Mais enfin, de là à vous abîmer dans les bouses pour ados mongoliens, il y a quand même une limite…

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que j'ai bientôt fait le tour, en effet. J'ai d'ailleurs discuté avec une copine (Olympe sur les blogs) qui envisage d'arrêter son abonnement.

    L'autre problème est que j'ai fait le tour des séries conseillées par des potes et que je n'ose pas me lancer dans une série sérieuse... Autre problème : depuis quelques semaines, beaucoup de "suite" sont sorties (comme récemment avec The Crown) : elles sont toutes décevantes...

    Les séries pour ado ne me dérangent pas trop mais payer un abonnement pour ça m'énerve.

    RépondreSupprimer
  3. En attendant, vous pouvez regarder le film intitulé À couteaux tirés. Une histoire classique : réunion d'une famille riche dans un manoir, mort violente du patriarche qui tient les cordons de la bourse, un enquêteur (non policier) qui essaie de savoir s'il s'agit d'un meurtre et, dans ce cas, qui a fait le coup, parmi les autres membres de la famille.
    C'est très bien foutu, assez drôle et avec de bons acteurs (Daniel Craig, Jaimie Lee Curtis, Toni Collette, Don Johnson…). On passe deux heures agréables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas "à couteaux tirés" mais "couteaux tirés" (remarque sans importance mais avec "à couteaux tirés", on ne trouve pas dans Netflix).

      Supprimer
  4. Bon, comme je ne veux pas vous laisser dans un tel désarroi, voici quelques suggestions de séries regardables (pardon pour celles déjà signalées éventuellement) :

    – Godless
    – Mindhunter
    – The Sinner
    – The end of the f***ing world
    – Safe
    – Gotham
    – Black Mirror
    – Delhi Crime
    – Hollywood
    – Murder
    – Aquarius
    – Ratched

    Toutes ne sont pas du même niveau ni ne présentent le même intérêt… mais j'ai la flemme de détailler : à vous de voir !

    RépondreSupprimer
  5. J’ai commencé à regarder le premier mais je le suis rendu compte que je l’avais déjà vu. Mes souvenirs sont si diffus que le voir à nouveau me dérange pas.

    Puis j’ai eu une idée louche et j’ai pris Google.

    http://www.aubistro.fr/2022/01/series-godless.html

    RépondreSupprimer
  6. Bienvenu au club alzheimerien ! Nettement plus délabrés de la pensarde que vous l'êtes vous-même – question d'âge sans doute –, nous passons une bonne partie de nos soirées à revoir des séries dont nous savons très bien que nous les avons déjà vues… mais sans nous souvenir de quoi que ce soit quant à leur contenu : c'est plutôt économique…

    RépondreSupprimer
  7. Tiens ! Mon Netflix me dit que j’ai déjà vu The Sinner mais je n’en ai aucun souvenir.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. Soyez patients !