03 octobre 2017

30 ans...

Ca fera 30 ans demain que je bosse sur des distributeurs de billet ou pour. J'ai probablement un billet de blog à faire. Genre : à 21 ans, il est monté par hasard à Paris. 

Dans ces trente ans, j'ai passé trois années sur d'autres sujets, dont celle de mon service militaire et deux sur une connerie. Le paiement par carte bancaire avec un lecteur de carte sur le terminal. Ce qui fait 27 ans sur les GAB. Je ne sais pas pourquoi cette date, le 4 octobre 1997, est entrée dans mon cerveau. 

Le plus drôle est que j'ai des copains qui ont une expérience similaire à la mienne, comme Boc, MpW, Bertrand ou Veronique même si je suis largement plus vieux. Ils n'ont donc pas mes 30 ans. 

J'en tire une certaine fierté. Je pense que les gugusses que je cite et moi avons acquis quelques connaissances. 

Il me reste 15 ans à bosser. J'espère que le liquide ne baissera pas trop d'ici là. 

Nous sommes des vieux. J'aime toujours autant les liquides, d'ailleurs. 

Ce 4 octobre 1987 reste dans mon crâne. J'avais trouvé ce boulot un peu par hasard. J'étais donc monté à Paris parce qu'il fallait bien bosser. Avec la secrétaire, j'étais le seul de la boite à ne pas être cadre. Pour moi, c'était vraiment l'aventure. Paris m'appelait. Je suis arrivé à Paris. 

L'année suivante, j'ai fait mon service militaire et le directeur commercial m'a appelé. Tu veux revenir chez nous ? Je m'en foutais mais il fallait bien que je bosse. Nous sommes alors entrés dans la traditionnelle négociation salariale. Comme je n'avais pas fait d'études, j'avais été humble. Très. Le directeur commercial m'avait proposé plus (on était passés de 9500 francs à 14000) en m'interdisant de demander moins.  J'avais accepté. Au bout de quelques mois, j'avais été augmenté à un point que je touchais plus que les types qui sortaient d'une école d'ingénieur. Les cons avaient protesté. Le directeur commercial m'avait convoqué. Du genre : on augmente les imbéciles de 1000 francs et toi de 2000 mais tu fermes ta gueule. J'avais accepté. Encore. Je suis très fort pour accepter les augmentations que je n'ai pas demandées. 

Trente ans ont passé depuis mon arrivée à Paris. 27 depuis cette histoire où mes patrons avaient décidé de me payer plus cher que les connards qui avaient fait des études ce que j'avais oublié de faire. 

Dans un nouvel épisode, nous étudierons pourquoi.

1 commentaire:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !