18 avril 2018

Racisons un max

Je rentre de la Comète avec une légère ébriété que je n'arrive pas à expliquer. Le chemin le plus court est de passer par le garage qui donne sur un parking louche entre le bistro et chez moi. Cela étant, en 22 ans, je n'ai jamais eu le moindre problème (et arrive toujours à faire des publications avec une orthographe acceptable après même si je ne garantis pas toujours le résultat). 

Ce soir, il y avait trois noirs qui fumaient des produits :
1. Reconnaissables à l'odeur,
2. Peu recommandés par l'académie de médecine,
3. Un tantinet illégaux. 

Je me demande s'il ne faisaient pas une AG non racisée. 

Toujours est-il qu'en montant sur la rampe pour les PMR, j'ai failli me casser la gueule. Je ne sais pas pourquoi. Failli seulement. Ce qui n'est pas le cas d'un de ces lascars, le plus grand, qui s'est carrément vautré. 

On a bien rigolé et je serais bien resté fumer un truc avec eux si je n'avais pas école demain.

2 commentaires:

  1. Cette stigmatisation de la bière sous attendu dans ce billet est assez inadmissible, car je n’imagine une cause différente pour ton ébriété.

    Sinon un joli,morceau de vie locale :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon billet est romancé... Je ne fume pas de cochonneries et si j'ai failli me casser la gueule, c'est parce qu'il y a une marche de cinq centimètres juste avant d'arriver à la porte mais je déconnais avec eux.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !