28 juillet 2016

Viré !

Je parle du ballon dont au sujet duquel la petite dame avait soufflé dedans, ce que j'ai vu en sortant du métro alors que la maréchaussée faisait des contrôles systématiques au carrefour en face de la sortie de notre valeureux transport en commun. 

Cela m'a amusé malgré la compassion de mise. Elle a joué. Elle a perdu. Rappelons qu'en roulant bourré, on risque de tuer des gens. Alors qu'on peut bloguer ivre par exemple. C'est une conne. Cela lui servira de leçon. 

Elle était toute penaude quand le policier l'a amenée dans le camion pour faire les papiers ou la transporter jusqu'au commissariat pour la faire souffler dans un autre truc afin de vérifier le niveau de l'infraction. Elle s'est alors tournée.

Et j'ai vu qu'elle avait elle-même le ballon. Je veux bien que les grosses et les gros bourrés roulent après avoir bu quelques litres d'après mais pas que les hommes et les femmes picoles quand ils sont enceints ou enceintes. 

C'était une grosse conne. Elle mérite le gnouf. 

2 commentaires:

  1. Elle va plaider que c'est son futur rejeton qui réclamait à boire

    RépondreSupprimer
  2. le gnouf , vous êtes sûr?
    la peine capitale, pour le moins!
    explication
    1)elle met en jeu la vie du gosse
    2) le principe de précaution imposerait d'interrompre la grossesse ( mais pour la reprendre à quel moment?)
    3) comme l'alcoolisme chronique est incurable, elle repiquera au truc

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !