12 mai 2014

Le twittos dans le train

L'anecdote n'a aucun intérêt mais j'ai besoin de faire un billet pour vérifier le fonctionnement du flux RSS du Kremlin des Blogs. Toujours est-il que dimanche soir, j'arrive à la gare de Saint Brieuc, je monte dans le train qui était presque vide (pas plus d'une vingtaine de personnes dans la voiture). Ma place était occupée. Je me mets ailleurs (de l'autre côté du couloir) en ronchonnant. Pourquoi ce type s'était-il mis là, avec quelqu'un à côté de lui, alors que la place ne lui était pas affectée, et que juste à côté (où je m'étais mis), il y avait deux places côte à côte disponibles ?

Je veux bien comprendre qu'il ne dispose pas de place et qu'il était en surréservation, ce dont je ne suis même pas sûr (la rame n'a pas été pleine jusqu'à Paris).

Je prends Twitter et je tombe sur deux lascars (dont un qui vient parfois au Kremlin des Blogs) qui discutaient du sujet. L'un se plaignait parce qu'il avait pris une place au hasard dans un train vide et que quelqu'un avait voulu avoir sa place puisqu'elle lui était affectée... L'autre lui donnait raison et se foutait de la gueule de la brave personne qui réclamait sa place.

Mon train arrive à Rennes, du monde monte, et des gens réclament ma place. Je ramasse mon iPhone, mon iPad, ma bouteille d'eau (oui...), le chargeur de l'iPhone, ma sacoche,... Je prends tout dans mes petits bras, me mets dans le couloir, signale au glandu que je voulais récupérer mon siège, il se lève, ramasse ses affaires,... Pendant ce temps, une queue s'installe puisque nous bouchons le passage... Le type se barre, j'avais toujours mon bordel dans les mains, je n'arrive à ouvrir ma tablette pour le poser.

Bref, le cirque...

Je vais donc répondre à mes deux twittos, fort sympathiques mais franchement cons sur les bras. Quand je pense qu'il y en a un qui est supporter de François Hollande... 

Si la SNCF se fait chier à attribuer des places, c'est pour permettre aux braves gens de voyager peinardement. Dorénavant, j'exigerai de pouvoir avoir la place dont le numéro figure sur mon billet pour ne pas être emmerdé pendant le trajet.

C'est quoi ces anarchistes de pacotilles ? Mériteraient des baffes...

6 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !