16 mai 2014

Reims - fin

Le séminaire a pris fin vers 15 heures. La sobriété fut de rigueur. Bien la peine d'aller dans le pays du champagne. 

Reprenons...

Hier midi : deux flûtes de champagne, 2 verres de rouge. 

Hier après-midi :
- chasse au trésor dans Reims. Le capitaine d'équipe voulait gagner. On a fait le tour de la ville au pas de course et on n'a rien vu. Mon équipe a gagné ce qui me vaut de ramener un magnum à Paris, n'ayant trouvé personne pour le finir hier soir. 
- visite des caves Mumm. Dégustation : une demi flûte. J'ai appris un tas de trucs sur la fabrication du Champagne, par contre. 

Passage d'une heure à l'hôtel. Deux demis au bar pendant que les autres prenaient une douche. L'hygiène les tuera. 

- pot : une flûte (j'ai réussi à soudoyer un Loufiat pour en avoir une deuxième mais je suis le seul),
- repas au Champagne : trois flûtes. 

Retour à l'hôtel à 23h30. Autant vous dire qu'on était restés sur notre soif. 

Ce matin : 
- séance pleiniere de présentations de trucs,
- ateliers par équipe. 

Ce midi : repas. Un verre de rouge. 

Cette après-midi : synthèse des ateliers. 

15 commentaires:

  1. Retour à l'hôtel à 23h30. Autant vous dire qu'on était restés sur notre soif.

    c'était le moment de faire sauter le magnum pour éviter la surcharge de bagages

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais pas envie de sauter, à part une jeune collègue.

      Supprimer
  2. Putain d'Adèle, quelle horreur !

    Heureusement que je ne vous aime pas, sinon ce genre de torture que l'on vous inflige me ferait pleurer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je résiste. En sortant de table, je m'étais dit que j'allais me torcher le magnum que j'avais gagné, en rentrant ! J'ai résisté !

      Supprimer
    2. Résister à un magnum est vraiment la chose la plus con qu'un être humain puisse faire.

      Supprimer
    3. Pas du tout. Je me trouvais médiocre de le pochetronner tout seul. Je aurais pas fini le magmum et il aurait fallu que je jette.

      Supprimer
    4. Mon commentaire était con. Je ne me sentais me pochetronner tout seul après minuit alors que nous aurions dû le faire entre collègues.

      Supprimer
  3. C'est pire que pendant la seconde guerre mondiale, le champagne avec une carte de rationnement

    RépondreSupprimer
  4. ... dommage d'être "au pays du champagne" et ... bref !

    Bises et bon dimanche Nico !!!

    RépondreSupprimer
  5. ✿•̃‿•̃✿

    Bonjour Nico
    Je viens te souhaiter un agréable mercredi !

    BISES D'ASIE

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !