21 février 2016

Trop de locomotives '

Vous savez ce que les patrons de bistro appellent les locomotives ? Ce sont ces clients qui apportent du chiffre d'affaire parce qu'ils attirent d'autres clients autour d'eux. 

J'en suis clairement une. Je viens à la Comète, des gens viennent pour ce fait. Le vieux Jacques est venu à la Comète, ce midi, parce qu'il savait que j'y étais, cela dit sans prétention, c'est moi qui l'ai appelé et lui ai dit de venir. 

La locomotive, c'est aussi moi pour les réunions de blogueurs. Les copains viennent parce que je suis là. Toujours sans prétention. Ça rimerait à quoi que je dise : hop, un Kremlin des blogs, tel jour, mais je ne suis pas là ?

Je suis une locomotive. À vapeur. 

Comment la caractériser ? J'en ai connu des tonnes. Des types qui décident dans quel bistro il faut être ? 

Toujours est-il qu'il y a trop de locomotives à la Comète. 

Moi, je m'en fous. J'arrive vers 21 heures, le soir. Mais il y a déjà des groupes avec des types qui gravitent comme des mouches autour d'une merde. 

C'est étrange. 

1 commentaire:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !