17 mars 2016

Boire ? Quoi ?

Mauvaise nouvelle ! Les Français ne boivent pas assez d'eau. Je tiens néanmoins à rassurer les andouilles qui me font suivre cette information dans Twitter à cause de la réputation de buveur de bière qu'on me donne dans les réseaux sociaux pour une raison que j'ignore et qu'il faudrait étudier. 

Je bois plus de deux litres d'eau pure par jour. Voire par nuit. Et pas uniquement dans des Ricard ou des cafés... Ce qui me fait penser que j'ai quasiment arrêté le café. Pas plus de deux par jour. 

Nous pourrions en conclure que si je suis le blogueur qui boit le plus de bière, en théorie, je suis aussi celui qui boit le plus d'eau. A température ambiante, sauf le Perrier. Car je suis aussi un grand buveur de Perrier. 

Côté Ricard, je ne suis pas mauvais mais c'est uniquement le midi. Pour ce qui concerne le Whisky, je suis probablement le plus régulier : j'en bois un toutes les trois semaines. Exclusivement du Paddy. Je suis comme ça. D'ailleurs, j'en profite pour rappeler mon horreur réelle pour les pseudo amateur de whisky, comme pour les pseudos amateurs de vin et de bière. J'aime bien faire dans la qualité mais seulement quand elle est exceptionnelle (au sens : différente du quotidien). 

Prenons un exemple : un buveur de bière qui ne boit que des bières supérieures sans se rendre compte que la blonde de base est souvent plus gouleyante que la bière de luxe qu'ils ne boivent que parce qu'ils jugent que la bière des sans-dent et autres pue-la-sueur n'est pas adaptée à leur condition sociale. 

C'est notamment le cas des buveurs de 1664 et de machins comme la Grim ou la Leffe, cela dit sans vouloir me fâcher avec les copains, d'autant que reconnais volontiers le caractère exceptionnel de la 1664 et le fait que les bières d'abbaye ne sont pas adaptées à mon palais. 

A ce stade, il faudrait que je raconte une anecdote sans importance : je n'aime plus l'Amstel après en avoir bu des seaux. C'est étrange. J'en bois quand je suis forcé uniquement (c'est-à-dire quand je vais au PMU à Bicêtre parce qu'elle est meilleure que leur autre bière, la Heineken, bière qui n'est bonne que parce qu'elle est insipide ce qui est paradoxal à un point incroyable mais ca expliqie que c'est une bière très vendue. C'est délirant. J'ai une parenthèse à fermer, je crois :).

Il me reste un sujet à traiter : ma consommation de vin. Elle est faible. J'ai honte et je suis un mauvais Français. J'aime bien les vins de base et les vins très bons (sans être exceptionnels) mais je n'aime pas les qualités intermédiaires dont se gavent les bobos pour faire croire qu'ils ont certaines compétences ou connaissances. Ou pour se persuader qu'ils ne font pas partie du proletariat. Disons que je vais boire volontiers un verre à 3 euros ou à 10 euros mais pas à 6 (tarifs bistro : en magasin, ça fait entre 3 euros et 20...). 

Quant à l'eau ! Revenons au sujet. J'aime bien la pétillante quand ce n'est pas moi qui paye (sauf le Perrier, je peux le payer !) mais je préfère l'eau de base, genre Evian, la meilleure eau insipide (voir le paradoxe ci-dessus) et l'eau du robinet (si elle est insipide...). Par contre, j'ai horreur de payer des bouteilles d'eau, ce qui m'arrive exclusivement quand je prends le train. Admettez qu'un litre d'Evian à 3 euros ce n'est pas sain. 

C'est ma tournée !

3 commentaires:

  1. il est des no o o otres, il a bu son verre comme les autres

    RépondreSupprimer
  2. Moi, j'ai pris le parti de boire absolument n'importe quoi, du moment qu'il y en a en quantité suffisante. Et ça vaut pour l'eau aussi.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !