16 novembre 2007

Célébration

Bonne fête à toutes les mères du monde et bon anniversaire à toutes les belles-sœurs du même métal.

On pense bien à elles.

Malgré la mélancolie improvisée suite à une légère surconsommation de Beaujolais Nouveau hier au cours de notre soirée qui a réuni tous les copains sauf Tonnegrande, la faignasse, dont trois blogueurs influents : Fiso, Martin et moi. C’était bien.

21 commentaires:

  1. Pourquoi mélancolie, Nicolas ??

    RépondreSupprimer
  2. Mélancolie, c'est une expression imagée pour dire tête dans le cul.

    RépondreSupprimer
  3. tu n' y a pas été avec le dos de la cuillère dis moi !

    RépondreSupprimer
  4. Si ! Ca a été relativement calme... Mais faire ça un vendredi soir aurait été préférable !

    RépondreSupprimer
  5. Et c'est quoi comme jour, aujourd'hui ??

    RépondreSupprimer
  6. Je comprends pas, vu que ce n'est ni ma fête, ni mon anniversaire !

    RépondreSupprimer
  7. Mais tu n'es ni ma mère ni ma belle soeur.

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas, je te demande pardon, je ne savais pas que "le monde" était ton surnom ! ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Au fait, il est comme d'hab...
    c'est à la deuxième boutielle qu'on l'apprécie... ?

    RépondreSupprimer
  10. Diane,

    Pas de soucis.

    Marc,

    J'ai oublié.

    RépondreSupprimer
  11. j'ai cherché dans tout Paris et je n'ai pas trouvé le Vélo à Fiso

    RépondreSupprimer
  12. merci pour les mères, merci pour les belles soeurs et merci pour les filles qui vont déguster le beaujolais nouveau avec leurs potes, à la Comète, pour ne pas déroger à la coutume

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour les mères, les belles soeurs, les filles qui accompagnent leurs potes à la Comète pour déguster le beaujolpif.

    RépondreSupprimer
  14. Tonnegrande,

    Limite le Jaja avant d'entreprendre des recherches de vélo.

    Mère Mi,

    Je suis drolement content de te voir ici !

    Cremer,

    Passe quand tu veux.

    RépondreSupprimer
  15. Ah bon ! Tu me rassures, Nicolas !

    RépondreSupprimer
  16. Fiso,

    Pourquoi ? Parce que je suis poli ?

    RépondreSupprimer
  17. C'est comme ça tout vient à point à qui sait attendre.
    Je suis comme ça Nicolas, à me ramener quand personne ne m'attend plus. Il faut savoir surprendre. Je reviendrais.

    RépondreSupprimer
  18. Mélanchoolique ^^
    Moi aussi j'en ai bu de cette bibine, avec une blanquette dimanche dans le plus beau pays du monde (la Corrèze).
    Purée, ça cogne ce truc. On dirait de la grenadine avec du Brandy. On a failli mettre le feu en parlant trop près du poêle à bois.

    RépondreSupprimer
  19. Ellie,

    Il faut en boire... beaucoup et partout !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !