11 mars 2007

Ma coiffeuse

Tel le messie, Djibril revient demain. Faut dire que ça nous faisait un manque dans les bistros. 25 centimètres me dit Michou. Un célèbre blogueur du même métal que Djibril a activé la modération dans ses commentaires mais a oublié de boire avec. Comme le vieux était hors d’usage à midi, il n’est pas sorti le soir.

Ah oui ! J’ai oublié de vous préciser le sujet du billet du jour : la sortie d’hier soir. Je vais vous raconter tout.

Commençons à 17h15 quand mon réveil sonna. C’est rapport au rendez vous chez le merlan que j’avais à 17h30 et comme j’ai décidé à 16h30 de faire la sieste, j’ai mis le réveil. Le matin, j’étais passé chez le coiffeur. Une grande blonde m’a reçue (1,85), mignonne comme tout. Le rêve, mais elle n’avait pas de poitrine. Je me dis : « c’est pas grave, je pourrais faire sans, d’autant que je viens pour une coupe de cheveux ». Elle n’est pas libre (pour la coupe, pour le reste, je ne sais pas). Elle a une voix charmante. Nous en profitons pour papoter et prendre rendez-vous pour 17h30.

Commençons à 17h15 quand mon réveil sonna. Je me lève, je vais tirer des sous au distributeur ; il faut toujours tirer quelque chose après la sieste, et vais chez le coiffeur.

Je suis reçu par ma grande blonde qui me lave langoureusement les cheveux puis m’enturbanne. Du verbe enturbanner, ce qui n’a rien de cochon. Le temps du transport jusqu’à la chaise de coupe (je vous rappelle que ma spécialité c’est le consulting pas la coiffure), nous papotons. Ma grande blonde a la voix éraillée. Probablement la fatigue consécutive à une journée de boulot.

« Je vous coiffe comment ? » « en silence ».

J’ôte mes lunettes. Ma coiffeuse ne fait rien d’exceptionnel. Juste son boulot : elle me coiffe. Je vais illustrer ce billet avec ma photo avec la coiffure reconstituée. Hier, quand elle m’a mis du gel, j’étais très joli avec ma raie au milieu alors que d’ordinaire je la pose à un endroit plus approprié. Ce matin, j’essaie de reconstituer le truc d’hier avec mon peigne, mais c’est très difficile de se coiffer devant une webcam, où les gestes sont inversés par rapport à un miroir.

Pendant la coupe elle se penche sur moi à me faire frémir à un point qu’il a fallu que je fasse preuve d’un self contrôle incroyable. Mais mon émotion n’a duré qu’un temps. Quand elle fut assez près pour que je puisse lire son badge sans mes lunettes mais avec son prénom, j’ai lu : « Matthieu ». Ah ?

A la fin du coiffurage, elle va chercher mon manteau. Je le suis. Du verbe suivre. Je constate que non seulement elle n’a pas de poitrine mais qu’elle n’a pas de fesses alors que j'attendais ce suivage avec impatience. Ma grande coiffeuse blonde n’en était pas une et elle m’a fait la raie au milieu à un tel point que je me demande si je ne vais pas voter pour François Bayrou.

Je vais au bistro raconter ma déconvenue à Abdel. Je fais les mots croisés du France Soir d’hier, de celui d’aujourd’hui et du programme télé. Alexandre et Christian se joignent à nous. Arrivent deux bonnes femmes avec leur mec. C’est bien singulier. Puis Tonnegrande point blogspot, celui qui a oublié la modération. Puis Luigi et Abdel, l’autre, plein comme une vache. Puis le gros Loïc et Jacky le boucher.

UN SEUL m’a dit que j’étais bien coiffé : Luigi. Et encore ! Il n’a pas dit « tu es bien coiffé ». Il a dit : « tu hips es hips bien hips foiqué ».

Tous ces efforts pour rien !

29 commentaires:

  1. Et c'est toi qui parle mon hétérosexualité ?
    Bin mon vieux

    [Mon vieux est un qualificatif un peu affectueux que tu voudras bien ne pas prendre pour un changement de mon choix d'attirance pour les femmes !]

    [Hétérosexualité, ça a un rapport avec : «avoir une vie sexuelle» ?]

    :-))

    RépondreSupprimer
  2. Fil,

    On peut se tromper... Tu aurais vu le canon le matin ! Le genre "on ne va pouvoir y toucher, c'est réservé"...

    RépondreSupprimer
  3. t'as pas la même tête qu'avant...vu de face tu as l'air surpris et étonné...ta coiffeur que l'on ne voit pas, vu que tu est de face, elle en aurait pas un peu profité ? (question posée par deblais)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pris une photo où j'air l'air sympathique.

    RépondreSupprimer
  5. tu as l'air parfaitement parfait!!

    manu

    RépondreSupprimer
  6. Merci Manu,

    Mais n'oublie pas de venir boire un coup avant la fin du mois à l'aéro, sinon tu riques de ne pas connaître les nouveaux patrons.

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui, pour un type du MEDEF, serait un comble !

    RépondreSupprimer
  8. Donc Manu serait au médef ?

    Voilà un avec qui le "vieux jacques" doit bien s'entendre alors ?

    RépondreSupprimer
  9. Non ! Il a quitté Bicêtre pour aller au MEDEF et vient sur le blog pour prendre des nouvelles du bleds !

    Avant il était salarié d'une association... Pas vraiment un type de droite !

    RépondreSupprimer
  10. Bah, il faut bien manger ...
    ps
    Merci pour l'explication.

    RépondreSupprimer
  11. De rien ! Et à l'occasion, n'hésite pas à me filer ton adresse email. Quand on pense bien, ce n'est pas moi le fils !

    RépondreSupprimer
  12. ah la la....

    les coiffeuses qui s'appellent matthieu valent peut-être mieux que celles qui s'appellent marylou et qui coiffaient les hommes aux têtes de chou. (chouxxxx?)

    bises au vieux de la part de cotignac, qui, c'est promis lui passe un coup de fil bientôt.

    RépondreSupprimer
  13. Chou.

    Pas de bise au vieux, il pique.

    RépondreSupprimer
  14. J'ai bien rigolé en lisant ton billet ! Ca t'apprendra à te lever à la fin de la journée !

    Même déception pour moi, personne n'a vu que j'étais allée chez le coiffeur avant-hier :(

    RépondreSupprimer
  15. Je me lève quand je peux ! Tu fouilles l'historique de mon blog ?

    RépondreSupprimer
  16. Ben oui je vadrouille ...
    Y'en a des trucs à lire et tu as un humour décapant :)

    RépondreSupprimer
  17. M'est arrivé un truc drôlissime mercredi dernier.
    Je pédale jusqu'à la porte d'It. ou je retrouve un ami qui vient d'emménager au Kremlin-Bicêtre. On a RDv à 19h parce qu'il a RDV chez le coiffeur. La suite ?
    Je le félicite sur sa coupe. Il me dit "je me suis fait coiffer par la plus grande ... que j'aie jamais vue".
    Et là, je lui répond : "Elle est blonde et bien gaulée mais un peu plate ?".
    Je te l'ai bluffée, il était sur le cul ! Pas peu fière de mon petit effet, je dois avouer ...
    Une belle coupe à la Pamela Anderson ta coiffeuse, à ce qu'il parait !

    RépondreSupprimer
  18. merci pour la pause au milieu d'un après-midi de boulot, j'ai beaucoup ri !!!
    ... allez, pause finie, on s'y remet !!! ... (merci à Fiso pour le lien !)

    RépondreSupprimer
  19. Attends Nicolas c'est quoi ce délire , je ne connaissais pas du tout ce com, je viens de me marrer comme il est pas permis. Faut dire que ce soir, c'était dîner aux chandelles avec champagne en apéritif. Mais bon ceci n'explique pas cela et je te le redis j'étais aux anges. C'est de l'humour à l'état pur, un petit moment découvert en 2008 mais de 2007. Allez 2008 sera il le faut délirant...........Ya pas de raison que ça continue pas. Le nom du coiffeur(feuse) c'est quoi. Prépucette ? Bon comme je ne te l'ai pas encore dit. "très bonne année et bonne santé". Moi j'y tiens !

    RépondreSupprimer
  20. Mère Mi,

    Tu viens de tomber sur LE billet de la blogosphère !

    RépondreSupprimer
  21. Mère Mi,

    Je viens de relire mon billet, ce que je n'avais pas fait depuis plus de 6 moi : j'étais en forme !

    RépondreSupprimer
  22. Oh ben tiens, merci à Fiso pour avoir fait un lien vers ce billet d'avant que j'étais blogueur, je me suis vraiment bien marré! :)

    RépondreSupprimer
  23. 2 ans ma poule, pas 3 ! Je sais, je sais, tu m'aimes !
    Le 21 juin, on fêtera ça ;)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !