07 mars 2007

Boulevard des Maréchaux, nous voilà !

Nos lecteurs sont désespérés. Tonnegrande ne publie plus depuis longtemps. Plus personne ne délivre de commentaires enjoués louant son intelligence incroyable, sa capacité rédactionnelle sans faille et ses attributs légendaires.

De nombreux lecteurs m’ont contacté par mail pour me demander si c’est le fait d’avoir retrouvé sa famille qui le met dans cet état. Non ! Il n’a pas retrouvé sa famille. Au contraire ! J’ai cru entendre dire que sa femme essayait de le perdre depuis qu’elle a rencontré Djibrill au pot organisé pour le départ de Charles Baudelaire à la retraite de Russie.

Non ! Ce n’est pas Tonnegrande qui a retrouvé sa famille. Il a retrouvé son travail, ses clés de voiture, la liste des courses pour samedi dernier, celle qui commençait par une inscription en rouge soulignée deux fois : « Ne pas oublier le pinard », la santé, …

C’est un autre élément de la bande qui a retrouvé sa famille qui consulte maintenant le blog tous les jours pour avoir des nouvelles mais je n’ai rien à signaler à part qu’il ne s’est pas rasé lundi mais a bien mangé sa purée d’endives au jambon.

Les lecteurs sont ainsi parfois distraits alors que ce blog est d’une limpidité incroyable contrairement à celui de François Fillon qui est bien coiffé.

Non ! Tonnegrande n’écrit plus dans son blog parce que depuis qu’il a annoncé ses choix électoraux qui le font préférer une dame bien coiffée à un monsieur qu’il ose qualifier de roquet arrogant qui se la raconte. Il a tout dit. Il a synthétisé la pensée politique de l’immense majorité des blogueurs qui s’apprêtent pourtant à voter pour François Bayrou car ils ne vont quand même pas élire une gonzesse à la tête de l’état.

Il faut cependant que Tonnegrande continue son combat politique en faveur de la dame en question car pendant que les femmes sont au gouvernement elles ne sont pas à la maison pour nous engueuler quand on a préféré fêter la Saint Valentin avec les copains au bistro plutôt qu’en tête-à-tête dans la cuisine du F2 en banlieue. D’autant qu’il est très concerné par ce sujet, la Saint Valentin étant la veille de la Saint Tonnegrande. Un « saint normal » se fête la veille alors que la Saint Valentin se fête le jour même.

Il a d’autres raisons d’élire une femme à l’Elysée. Par exemple, elle pourra elle-même faire la cuisine et laver les cabinets. Regardez ce qu’ils ont fait en Allemagne : et hop ! Une chancelière. Pourtant, là-bas, ils n’ont pas la même problématique vis-à-vis des toilettes. En effet, il n’y a pas de cabinet à la chancellerie depuis qu’elle a été entièrement rénovée par le chancelier Kohl qui était très bricoleur. Mais il a oublié les WC. Il est bien excusable. N’oublions pas que le chancelier Kohl chie que dans les prés.

Ca y est ! J’ai divergé. J’ai même criévergé. Je voulais faire un billet pour vous annoncer sollennement sonalement solanellement officiellement que j’ai pris le tramway hier soir.

J’avais une réunion au siège de la boîte qui se trouve dans le sud ouest de Paris, le long des Maréchaux. Il ne faut pas confondre le long des Maréchaux avec le grand des Généraux, surnommé Charles de Gaulle Etoile car s’était un général étoilé.

D’Ivry-sur-Seine, le plus rapide était ainsi de prendre le métro puis le nouveau tramway qui chemine au centre des Maréchaux à un point que les Maréchales sont inquiètes pour leurs époux.

Ils sont très jolis les nouveaux Maréchaux. Il y a de la verdure au milieu et des terrasses de café sur les côtés quand il n’y a pas des centres de tri de Paris Brune, des parcs Montsouris, des Cités Universitaires, des Poternes des Peupliers ou des parcs d’exposition. C’est dommage, il y a des fils au plafond.

2 commentaires:

  1. Les gens c'est toujours pareil, ça confond les Maréchaux avec les Généraux et un candidat centriste avec un homme de gauche !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !