22 juin 2009

Fête de la musique pas la guerre

Mohammed a tapé dans l’œil dans l’œil de la blogoféminosphère voire de la blogohomosphère. Tel est le compte rendu que l’on pourrait faire de la soirée Fête de la Musique à la Comète dont au sujet de laquelle, j’ai diffusé les photos hier. Je ne saurais d’ailleurs que conseiller à Mohammed d’ouvrir un compte twitter pour surveiller ses arrières. Ce n’est pas la peine de prendre un chien, technique pourtant efficace pour draguer les vieilles : trois photos sur twitter et la chose est faite ! Je parle de « vieille » en référence à l’âge pré pubère de Mohammed, pas par manque de respect pour qui que ce soit : j’ai moi-même un âge avancé au point que l’idée d’acquérir un chien me parait idiote : la laisse dans une main et la canne dans l’autre, je ne vois pas trop comment je pourrais attraper mon demi. Je réserve la paille pour la purée.

On savait qu’il avait tapé dans l’œil de Mme Irrempe, mais c’est bien normal compte tenu de la taille de l’attribut de M. Irrempe. Encore que, elle aurait pu préférer Tonnegrande dont au sujet duquel l’engin tient plus de l’oléoduc que du fil d’écosse.

A peine Laure a-t-elle vu la photo dans twitter qu’elle a twitterisé sa copine de cheval, Hypos (je sais, je sais, …), pour lui demander où elle avait pu rencontrer un si beau garçon. Je pensais qu’il s’agissait de moi mais j’étais surpris, j’avais rencontré Laure chez Vendredi l’autre jeudi. Il ne pouvait donc pas s’agir de moi. Il ne pouvait pas s’agir du Vieux Jacques, non plus, qui n’est pas franchement un beau garçon ni de Hypos, qui n’est pas, non plus, un beau garçon. Pourtant Hypos est très efficace. Elle n’a pas mis longtemps à deviner la couleur de mon caleçon, qui, heureusement, ce jour-là n’était pas blanc mais dépassait néanmoins de ma braguette qui avait oublié de se clore. Je précise à M. Irrempe, sus-nommé, qu’il s’agit d’une braguette à fermeture éclair et pas d’une braguette tradition. Comme quoi, la gauche est vraiment le côté du progrès.

Les beaux garçons ne pouvaient pas être Jon ou Dagrouik puisque, sans vouloir médire sur leurs physiques respectifs, la blogosphère avait récemment fêté leur juste union, au point que j’ai déchiré mes cartes du Modem et de l’UNSA pour rentrer au PS et à la CGT.

Il ne restait donc plus que Mohammed. Comme Hypos voulait se le garder pour elle en profitant d’une période d’ébriété pour en abuser sauvagement, comme à son habitude, elle n’allait donc pas donner les coordonnées de Mohammed à Laure, j’ai twitté à cette dernière qu’elle pourrait le retrouver dans mes contacts Facebook. Je n’avais pas cliqué sur « Send », que je recevais un message de Facebook : « Laure demande à devenir ton pote, mon gars ». Je pense que Mohammed va m’en vouloir. Sa femme aussi.

Pour le reste, rien à redire. A part que le demi était passé à 6 euros et était servi dans des verres de 40 cl. Le verre de 25 cl étant à 4 euros, ça nous faisait une augmentation de 7%. Le Vieux Jacques ronchonnait donc. Mon banquier aussi ! Puisque c’est après avoir payé mon repas par carte que le Vieux m’a dit que ,comme il ne pensait pas bouffer, il avait oublié de tirer des sous. Et c’est après avoir réglé pour Jacques que je me suis rappelé que j’avais aussi invité Dagrouik. Trois CB pour un repas à la Comète, j’ai battu mon record !

La musique était bien. J’ai même dansé, c’est vous dire, tiré par Hypos.

La Comète
est magique. C’est la première fois, à ma connaissance, qu’on débordait sur la place, avec l’accord de la Mairie et la météo nous a épargné (mais la pluie n’est probablement pas passée loin). Je suis retourné ce matin, vers 10 heures, ayant la flemme de me faire un café et de prendre une douche. Jim était là. Je suis retourné à midi. Tout le personnel était là. En forme ! Karima, Nicolas le Loufiat, le nouveau dont j’ai oublié le nom, Jim, les deux cuistots dont je n’ai pas oublié le nom, juste l’orthographe. Seb et Camille étaient en congés. Le patron ne gueulait pas. C'était le seul à avoir la tête dans le cul. C'est la preuve que le patronat n'a pas que des privilèges. Je vais ouvrir un blog libéral.

Quatrième CB en 2 jours. J’attends un coup de fil de mon banquier. Ou alors il va chercher « A La Comète – Le Kremlin-Bicêtre » sur Google et tombera ici où il verra toutes les explications valables. Bloguer permet de lutter contre l’exclusion bancaire.

Même le midi, la Comète est magique !

C’est la première fois que j’assiste à un repas « du midi en semaine » à la nouvelle Comète. J’avais pris une journée de congés, par crainte des dommages d’hier soir. Je suis en pleine forme et j’ai profité de ma journée de congés pour écouter Nicolas Sarkozy parler dans le poste, pas pour cuver. C’est bien.

Hier soir, on a oublié de boire de la sangria et les machins louches que prépare le patron comme des mojitos qui tapent sur la tête pour mieux vous enfoncer le foie. Nous sommes restés dans la bière et le Chinon qui se mariait à merveille avec les brochettes aux deux viandes que nous servait le chef celui dont je viens de me rappeler l’orthographe : Youssef. Parfait pour lancer un débat sur la burqa (tiens ! Le vieux Jacques a un compte Facebook).

Vive le Chinon, vive La Comète, vive la République et les conneries dans les blogs.

5 commentaires:

  1. Je vous rappelle que ce soir là, Tonnegrande n'a pas daigné venir !

    RépondreSupprimer
  2. Pause dans ma lecture pour : «elle aurait pu préférer Tonnegrande dont au sujet duquel l’engin tient plus de l’oléoduc que du fil d’écosse.»
    :-))

    Ils n'ont pas de pétrôle ne Ecosse ?

    RépondreSupprimer
  3. "tiré par Hypos" ! Tu vas être le seul sur cette requête Google !
    :-))

    Belle ambiance et bel article. Le moins amusant, ça reste le passage avec Sarkozy, comme souvent !
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. Question oléoduc, faut savoir tout de même où se trouve l'entrée et avoir une idée du diamètre pour en apprécier le débit.
    Ceci dit, je ne suis pas venu car La Blonde Hypos ne m'a pas invité.
    Ni La Blonde Catherine.
    En ma qualité d'homme de couleur, je ne suis pas du genre, moi, à parasiter les soirées mondaino-orgiaques occidentalo-chretiennes ( c'est une description de la soirée que je tiens de Didier Goux).

    A la rigueur,si une Blonde, style Hypos, (qui est selon Nicolas "très bonne"),
    m'avait sollicité,
    j'eusse pu venir(comme dirait Djibril, mon frère Sénégalo-Ivoirien, ainsi que Le Vieux Jacques Le Sénile Alcoolique).

    RépondreSupprimer
  5. Tonnegrande,

    C'est quand je t'ai montré la photo de Hypos, vue de face, que tu as commencé à regretter. Quand je t'ai montré l'autre photo, c'est toi qui m'a dit "elle" a l'air bonne.

    Poireau,

    Faut que j'essaie.

    Catherine,

    Il est timide, le gros, il ne vient jamais quand il y a du monde... Ca ! Pour boire des verres au comptoir avec Didier, il est bon... Mais pour les mondanités...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !