16 avril 2015

Étudions l'égalitarisme en pissant

Je viens de me faire engueuler par une connasse parce que, dans ce bistro, je suis sorti des toilettes des femmes. Je comprends son point de vue : nous somme tous des gros porcs qui pissons debout avec des dommages collatéraux. 

Je vais lui expliquer le mien : je suis au bistro en bossant (véridique) et en buvant des bières (véridique aussi mais j'ai moins besoin de préciser). Avant d'entrer dans le métro pour un trajet d'une heure, j'ai besoin de pisser et les toilettes pour hommes étaient occupées. Je suis donc allé chez les femmes en prenant les précautions nécessaires comme je les prends chez les hommes qui leur arrive aussi de faire des besoins assis. "Faire des besoins assis". Je l'ai dit. Didier, ta gueule. 

En juillet 1992, j'étais directeur adjoint d'un centre de vacances pour adolescentes et adolescents. Il avait fallu que je fasse venir une entreprise de gros œuvre pour déboucher les canalisations enterrées bouchées par des tampons

Par ailleurs, il est scientifiquement prouvé que les gonzesses passent plus de temps dans les toilettes que les lascars (sauf moi le matin mais c'est parce que je lis les blogs avec mon iPad en faisant caca). Interrogez les gérants de stations service d'autoroute pour voir. 

Par contre, seuls les hommes ont une solution efficace : ils ont des pissotières. C'est un moyen de pisser en respectant l'hygiène, le savoir-vivre (en diminuant la durée d'utilisation) et tout ça. 

Exigeons que les pouffes pissent debout et arrêtent d'insulter les connards qui se trompent d'aiguillage dans l'urgence.  Je sens que je vais lancer une pétition d'autant que les hommes souffrent d'une inégalité : ils boivent plus de bière et pissent plus souvent. 


9 commentaires:

  1. Perso, je suis pour des toilettes neutres. Jamais compris pourquoi on devait séparer des cuvettes de chiottes en fonction du sexe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil. Sauf que les pissotières sont bien pratiques.

      Supprimer
    2. Rien n'empêche de mettre des pissotières dans une salle commune, tant que les gogues assis ont des portes. Au pire, pour les pudiques, on peut installer des paravents.

      Supprimer
    3. C'est pour éviter qu'on fasse la queue..désole

      Supprimer
    4. Sinon, je suis d'accord avec M. Distat, et violemment contre les toilettes mixtes. Chacun comprendra pourquoi quand il se sera arrêté au moins une fois pour pisser dans un relai d'autoroute, notamment le week-end ou au moment des vacances : chez les hommes, aucune attente ; chez les femmes, des queues soviétiques (si je puis dire). Dans ces cas-là, Catherine va résolument pisser chez les hommes. Sinon, on n'arriverait jamais à l'heure pour l'apéro.

      Supprimer
    5. Elle transforme donc les toilettes homme en toilettes mixtes.

      Supprimer
  2. Moi, ce que je n'ai jamais compris, c'est ce besoin de pisser que tout le monde semble éprouver et trouver normal.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !