20 octobre 2015

Star wars mon cul

Je suis un fan de la première heure des trois films sortis en premier. Mais je conchie totalement les quatre derniers que je n'ai pas vus notamment celui qui n'est pas encore sorti mais dont au sujet duquel on nous nous casse les burnes depuis quelques jours. Au besoin, remettez les mots de ma dernière phrase dans l'ordre afin qu'ils puissent dire quelque chose. 

Tant qu'à faire je voudrais dire que j'aime bien retour vers le futur mais qu'il ne sert à rien de fêter ses trente ans. Tiens ! Je vais dire du bien de Libération qui a sorti dans Twitter la critique qu'ils ont fait en 1985. L'autodérision ne nuit pas. 

Il serait assez bien de reconnaître que depuis 30 ans (voire un petit moins, disons 25), le cinéma mondial n'a sorti que des merdes que je qualifie volontiers ainsi vu que je vais bientôt fêter mes vingt ans sans avoir mis les pieds dans un cinéma et sans avoir regardé un film de moins de 30 ans à la télé. On ne peut pas être devant un écran et un comptoir en même temps, surtout avec un iPhone à la main et l'envie de pisser tous les quarts d'heure. Et je ne vous parle pas du cable du chargeur de secours qui se coince dans le machin dès qu'on le sort pour liquider les affaires coulantes. 

Cela étant, le lecteur averti pourra se demander comment je peux ne pas aimer les films des trente dernières années alors que je n'en ai vu aucun. C'est un paradoxe. Et en plus j'ai vu Titanic. J'étais saoul et j'ai loupé la scène de la sodomie, pourtant célèbre. 

Toujours est-il que voir une nouvelle mouture de la guerre des étoiles avec Harrison Ford en chaise roulante ne m'intéresse pas. 

Arrêtez d'en parler. Bordel. 

8 commentaires:

  1. Je n'ai jamais apprécié ce genre de films

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi si, mais c'est le battage médiatique qui me gonfle... Et ce qui était un chef d'oeuvre "technique" il y a vingt ou trente ans, ne peux plus être considéré comme tel.

      Supprimer
  2. Oui mais non, non mais oui...

    J'ai jeté un coup d’œil sur ce qu'en disent les critiques de presse, qui confondent comme toujours science-fiction et prophétie. Le meilleur article est, à mon sens, le billet de Traqueur stellaire.

    De toute façon, un vieux réac nauséabond comme vous n'entrave que dalle à la culture populaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reconnais mais à moitié seulement. Par exemple, il n'y a aucun snobisme chez moi, je ne vais pas détester un film parce qu'il est populaire. Prenez Titanic, par exemple, parce que c'est un des films les plus vus (mais aussi parce que c'est le dernier film populaire de moins de vingt ans que j'ai vu) : j'avais un a priori négatif. Je l'ai quand même vu avec plaisir et j'ai bien aimé.

      Je vais le formuler autrement et ma réponse est aussi valable pour Jacques et Fred, ci-dessus et ci-dessous : les trois premiers Star Wars sont entrés dans la légende. Vouloir y faire entrer trois ou quatre nouveaux films fait sortir de cette légende.

      Supprimer
    2. De toute façon, comme j'ai déjà eu l'honneur de le dire, Star wars ne relève pas à proprement parler de la science-fiction ; ce serait plutôt un genre de western galactique.

      Sinon, Suzanne : c'est moi qui m'en occupe, du lien vers le billet du Traqueur, ou bien ?

      Supprimer
    3. On est à peu près d'accord sur le volet SF. D'ailleurs je n'aime pas trop la SF.

      Je n'ai pas vu le billet de Traqueur Stellaire sur Star Machin mais il en a fait un sur retour vers le futur.
      http://www.traqueur-stellaire.net/2015/10/retour-vers-le-futur-anticipation-culture-populaire/

      Pas lu (pas lu un billet de plus de 10 lignes depuis plusieurs jours)(je vous laisse mettre un lien où l'on puisse cliquer)(quant à cette pauvre Suzanne...)

      Supprimer
  3. C'était mieux avant?

    Il y a Seul sur Mars qui va sortir, c'est bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait, oui.

      Mais non, ce n'était pas mieux avant. Disons qu'on avait un autre regard sur le cinéma parce qu'on n'avait 258925 chaînes à la maison et une offre délirante.

      Et il y a l'offre, en terme de salles de ciné, qui a beaucoup changé (sans compter le prix d'une séance : quand j'étais gamin, on se le payait sur l'argent de poche, maintenant, pour voir un film, il faut faire un crédit sur 10 ans).

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !