03 janvier 2016

Delpech Melba

La mort de Michel Delpech me rappelle des grandes soirées avec des amis, au siècle dernier. 

Elle me rappelle Lucette, une des chevilles de la bande. 

Il y a trop d'hommages dans les réseaux sociaux. Trop d'hommage tue l'hommage, la sincérité,...

On aimait Delpech mais n'oublions pas qu'on avait honte de le dire. Alors on se foutait de gueule et on reprenait ses chansons, en fin de soirée, pour un hommage qui a eu lieu de nombreuses fois. 

Condoléances. 

C'est bien à Lucette que je pense ce matin, et aux copains de l'époque : Jocelyne, Jacques, Gilles, Philippe, Yann et tant d'autres qui au fil des soiréess se joignaient à nos agapes, chez Yann et Jocelyne, chez Lucette, chez moi à Baden.

Chez Laurette, par dessus les toits. Par dessus les temps. 


5 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !