04 janvier 2016

Galabru

La nouvelle de la mort de l'immense Galabru m'a rendu triste. Ce qui m'a rendu encore plus triste est que j'étais incapable de me rappeler un de ses rôles à part dans "les Gendarmes". On est peu de chose. Heureusement qu'il lui reste le théâtre et quelques prix. 

Alors j'ai regardé sa filmographie dans Google. Pas mieux. 

RIP comme on dit comme des cons. 

Condoléances. 

C'était ma série : rendons hommage et prenons une autre bière. 

18 commentaires:

  1. Comme toi...Et puis m'est revenu "le juge et l'assassin".

    A la tienne.

    RépondreSupprimer
  2. Comme je disais chez moi, On vient de se faire quelques extraits des gendarmes. Bébé était mort de rire. Grâce aux deux immenses acteurs du film.

    Je connaissais pas non plus sa filmographie. Mais c'était vraiment mon enfance... Triste

    Joli billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ton billet. Il m'a quasiment inspiré.

      Supprimer
    2. Comme Falcon, je suis incapable de donner un bon film de Galabru mais ses nanars font aussi parties de ma jeunesse.

      Supprimer
  3. Qui saurait dire sa filmographie ? On parle de quelques 200 films. Et en plus, le théâtre.
    Un grand acteur comique populaire qui savait faire rire des choses simples sans forcément les rendre ridicules.
    Un Homme au service de son art.

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien pourquoi Galabru disparaîtra sans laisser de traces : les seules choses dont on se souvient, déjà maintenant, ce sont ces daubes redoutables que sont les Gendarmes (et rien ne vieillit plus vite et plus mal que le comique, quand il est sans génie) et Le Juge et l'Assassin, film pesamment didactique à la Tavernier, lequel fut un peu le Jean Delannoy des années 70, c'est-à-dire d'un conformisme en béton armé.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai connu Galabru : chaque soir, avant de monter sur scène, il vidait une bouteille entière de champagne : un trac incroyable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as plus rien à foutre dans mes blogs.

      Supprimer
    2. Juste quand on commençait à se tutoyer !

      Supprimer
    3. Merde, tous aux abris : le gros a ses Anglais !

      Supprimer
    4. Et en plus elles sont douloureuses…

      Supprimer
    5. Même pas. J'ai viré un troll. En dix ans de blog, ça n'est pas le premier. Et il y en aura d'autres.

      Supprimer
    6. Troll = contradicteur ? Sur un sujet auquel tu - on se tutoie, si j'ai bien compris- consacré combien de billets ?

      Supprimer
    7. Non. Troll : vieux con sénile incapable de discuter et d'écouter les autres. Ou vieux con qui vit en circuit fermé incapable de s'ouvrir au monde. Ou vieux con qui ne comprend pas qu'il a dépassé les normes et qui a plus assez de dignité pour se rappeler les règles du savoir vivre, ne respectant personne.

      Fous le camp.

      Supprimer
    8. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    9. Quel administrateur du blog ?

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !