26 décembre 2005

Bilan de 2005

Osons nous lancer dans le bilan de l'année 2005.

Ca a commencé par un Tsunami. Je ne parle pas de l'abominable catastrophe qui a ravagé une partie de l'Asie en faisant quelques centaines de milliers de morts, à propos desquels d'ailleurs, il est temps de rendre un vibrant hommage, avant de se lancer dans une moquerie sans intérêt, d'autant que la catastrophe a eu lieu fin 2004, pas en 2005, et que ma phrase commence déjà à être un peu longue.

Non ! Je parle du mot Tsunami. Dans le temps on parlait de "raz-de-marée". Ca fait donc, dès début 2005, un nouveau mot à apprendre. Avant je croyais que c'était un dessert Italien, à base de café, de chocolat et de mascarpone.

Ensuite, on a eu la mort du pape. Mais à partir de maintenant je ne suis pas sûr de respecter strictement la chronologie des événements.

Donc, je reviens sur la mort du pape. En fait, n'étant pas catholique (ni quoi que ce soit d'ailleurs) je m'en fous un peu. Ce qu'il y a d'intéressant c'est la nomination d'un nouveau pape, le successeur à JP2. Il y avait plus de suspense que pour le remplacement du prince de Monaco. La dernière fois qu'on avait eu un nouveau pape, je ne sais pas si j'avais 15 ans. Les 15 ans, c'était peut-être quand Mitterrand est monté sur le trône (mais je ne sais plus si Giscard était déjà mort, ou venait d'entrer à l'académie). Et encore, le nouveau pape de mes quinze ans... on avait réussi à avoir deux nouveaux papes en un mois. Alors cette année, les hommages, j'ai trouvé ça un peu mesquin.

Enfin, avec le Tsunami, on a hommage et dessert.

Après, on a eu la tôle du 29 mai. Les "non de gauche" étaient contents. Les "non de droite", je ne sais pas j'évite de leur parler. Donc les "non de gauche" étaient contents... "Il y a un plan B", "On a essayé de nous faire peur...". Maintenant qu'est ce qu'on fait ? Qui a gagné ? Le "non de gauche" ou le non de droite ? Comment a été modifiée la politique du gouvernement ? Qui ratisse à sa droite pour rapatrier les électeurs ? Dans un autre registre : où en est le regroupement des forces de gauche ? Le nouvel élan suite au 29 mai ? 15% des français, soit disant les plus à gauche, sont persuadés d'avoir gagné des élections. Oh ! Les gars ! Faut se réveiller ! Le résultat depuis le 29 mai (je n'ai pas dit que ça a un lien direct, mais les faits sont là) : La France s'enfonce dans une droite de plus en plus radicale. A tel point que tenir maintenant certains propos n'est plus honteux, alors que début 2005, ils auraient été considérés comme d'extrême droite. Ceci était le bilan 2005 côté politique. Ne parlons des banlieues.

Ce moment de colère ne nous dit pas comment on va réussir à faire l'Europe ? Je reste malgré tout persuadé que l'Union fait la force. Au moins contre la connerie humaine.

Côté sportif, une chose importante : Schumacher n'a pas gagné le championnat. Deux événements anodins : Armstrong a gagné et Lyon aussi. Une autre chose importante : l'équipe A de l'AL Loudéac de Handball est maintenant en national (ou pré-national, je ne sais pas trop). Ce n'est pas que le hand m'intéresse, mais je fréquente le même bistro, fort sympathique, que les joueurs (voir par ailleurs http://www.levincennes.com/).

Il y a eu d'autres trucs en 2005, le blanchiment de Michaël Jackson (en justice, cette fois), l'élection d'une chancelière en Allemagne (Ségolène Merkel), les innocents outrés et les condamnés d'anjou, chichi hospitalisé, le PS aussi.

Etc...

8 commentaires:

  1. Enfin, avec le Tsunami, on a hommage et dessert.

    La, je dis : oui.

    Enfin de l'action.

    RépondreSupprimer
  2. La France s'enfonce dans une droite de plus en plus radicale.

    Ben peut-être que la gauche va se réveiller. La gauche, celle qui mange du chapon. Pas celle qui regarde les pauvres manger leur cuisse de poulet. Pas celle qui mange des cuisses de poulet et qui vote Sarko. Pas moi, l'autre. Moi, je me présente pas.

    RépondreSupprimer
  3. Après la gauche caviard, la gauche chapon.

    RépondreSupprimer
  4. Je reste malgré tout persuadé que l'Union fait la force. Au moins contre la connerie humaine.

    Quoi ? L'union de plusieurs conneries humaines ?

    RépondreSupprimer
  5. L'union de plusieurs conneries humaines, ce n'est pas le mariage ?

    Alors que "la connerie humaine", on pourrait y mettre des majuscules : La Connerie Humaine.

    Encore que... Le Sarkozysme n'est pas de la Connerie Humaine. Mais de la connerie inhumaine.

    Je vais donc reprendre mon slogan. A la place de : "Je reste malgré tout persuadé que l'Union fait la force. Au moins contre la connerie humaine.", je vais mettre "Je reste malgré tout persuadé que l'Union de la gauche fait la force. Au moins contre la connerie inhumaine."

    Et l'union de la gauche, c'est très moderne comme idée. Reste plus qu'à resortir Marchais.

    RépondreSupprimer
  6. Dans un sens, Marchais, c'est quand la gauche a commencé à merder.

    Dans un autre sens, c'est aussi quand j'ai commencé à m'y intéresser.

    Ptêt que ça barrait déjà en couille avant, et que je n'y suis pour rien ?

    RépondreSupprimer
  7. Oui, mais du temps de Marchais, on rigolait bien.

    Puis faut être objectif... La gauche a commencé a merdé à partir du moment où elle a été au pouvoir.

    Ce qui correspond d'ailleurs au départ de Marchais et à son remplacement par Lajoinie... qui lui n'était pas rigolo. J'ai même voté Juquin en 1988. Remarque j'en connais un qui a voté Barre.

    Pour en revenir à Marchais, il faudrait demander à l'assemblée de voter une loi pour le réhabiliter.

    RépondreSupprimer
  8. A part ça, je vais finir comme Hollande, si je continue à avoir ma photo sur la même page que Sarko.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !