19 décembre 2005

Royal

Le PS vient d'annoncer (plus ou moins) refuser l'organisation de primaires à gauche.

Je comprends les difficultés que cela pose.

Mais je n'ai pas envie d'adhérer au PS, ce qui ne m'empêche pas de penser que certains ont plus d'atouts :
1. Pour porter les idées,
2. Pour gagner.

Militant mais non adhérant ! Une contradiction ?

L'option n'est pas de choisir entre Arlette, Marie-Georges et Ségolène pour une candidate de gauche. Mais de savoir qui peut faire gagner le parti majoritaire au deuxième tour et aux législatives.

Les primaires ne sont pas entre les partis de gauche, mais entre les types du PS.

Dominique, Jack, Laurent et les autres sont sûrement très capables... mais on s'en fout. Faut gagner.

Ne pas laisser passer l'occasion de donner une leçon de démocratie. Entre Nicolas et Dominique, un seul à un prénom très sympathique, mais laissons les se battre entre eux.

Ca y est, voila que je m'engage. C'est contraire à mes principes. Toujours en suisse ! Posted by Picasa

3 commentaires:

  1. Bon.

    Allons-y.

    L'élection présidentielle est une bonne grosse arnaque.

    La dernière a clairement montré que c'était complètement anti démocratique.

    Quand quelque chose est mauvais, on le change. On n'a rien changé.

    Les Français (dont je suis) sont des gosses qui ont besoin d'un papa. C'est désolant. C'est à devenir monarchiste.

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas bien de se moquer du dernier sursaut d'un anarcho-dépressif.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !