24 juillet 2007

Le Gros Loïc dans la légèreté

J’ai une bonne nouvelle. Je suis réconcilié avec le Gros Loïc alors que nous étions irrémédiablement fâchés.

Ca fait six ou sept ans que je ne m’étais pas fâché avec Loïc. La dernière fois, je lui avais donné une gifle suite à une tape dans le dos qu'il m’avait donnée. C’est très vexant une gifle. Je vous le conseille. Ca fait un peu truc de gonzesse : le mec qui la prend est tellement surpris qu’il ne répond jamais sauf en disant : « c’est pas bien ce que tu fais là, tu es un con, je n’ai plus rien à faire avec toi ». Ca fait des vacances.

Ce coup-ci, je ne peux pas vous raconter précisément pourquoi il s'est fâché. C’est pourtant très rigolo mais ça concerne des trucs confidentiels.

Je vais donc raconter comment je me suis réconcilié. Ca n’a aucun intérêt mais c’est tout ce que j’ai à raconter. Je vais écrire petit pour aller plus vite.

Samedi midi, il a parié 50 euros avec Djibril que Sébastien Chavanel serait dans les 10 premiers du contre la montre. Pour ceux que ça n’intéresse pas : Chavanel a fini huitième, c’est à peu près le seul motif de satisfaction qu’on peut avoir sur ce tour avec les Français : un Français a fini huitième d’un contre la montre. Djibril pensait que le pari portait sur le classement général. J’ai témoigné en faveur de Loïc. Je lui ai payé un coup. Il m’en a repayé un.

Nous sommes dorénavant à nouveau copains d’enfance.

Ce billet ne sert à rien, me direz-vous ! Si ! A démontrer qu’il n’est pas impossible de faire un billet léger dans un blog, même quand on a rien à dire.

19 commentaires:

  1. je n'ai plus qu'à me reconcilier avec edouard

    RépondreSupprimer
  2. Oui, par contre, réconcilier Edouard avec le Gros Loïc me semble délicat...

    RépondreSupprimer
  3. Tu crois qu'on arrivera à réconcilier Chirac et Balladur avant leur mort respective ?
    Peut-être que c'était juste une histoire de pari aussi !

    [C'est énervant ces gens qui parient et qui, perdant largement, ne reconnaissent pas leur défaite !].

    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Il faut voir les conditions du pari ! J'ai soutenu le Gros Loïc pour la réconciliation (Djibril me connait bien !) mais ils ont tous les deux parier sur des thèmes différents.

    Pour Chirac et Balladur, pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
  5. t'es très fort Nicolas
    et du coup je me sens moins seule
    mais t'es quand même plus drôle ! y-a-pas!!!

    RépondreSupprimer
  6. Tout ça est fort émouvant.

    RépondreSupprimer
  7. @Eric,

    Tiens, tu as le même prénom que moi?


    @Nicolas,

    Vive gros Loïc.

    RépondreSupprimer
  8. Oui, vous avez le même prénom, ça m'enduit d'erreur.

    Un seul d'entre vous fréquente la Comète. L'autre, c'est son père.

    RépondreSupprimer
  9. le père ? de la comète
    alors c'est Monsieur Halley , Edmund de son petit nom , et dont une comète porte son nom

    RépondreSupprimer
  10. sur ce blog, c'est n'importe quoi.

    Vous feriez mieux de me filer des tuyaux pour me reconcilier,
    vu que ça sert à boire gratos

    RépondreSupprimer
  11. Isabelle,

    Ce n'est pas Luia, le prénom de Halley ?

    Tonnegrande,

    Te réconcilier avec Edouard ? Je veux bien, mais après faudra que tu causes avec. Tout ça pour une tournée ?

    RépondreSupprimer
  12. Luc, Je suis ton père.

    RépondreSupprimer
  13. C'est qui Luc, le petit-fils d'un buveur de Côte du Rhône ?

    RépondreSupprimer
  14. non, c'était une simple référence à un film des années 80.

    RépondreSupprimer
  15. C'est une idée de service web w.0, ça :

    Déposez vos paris, avec le nom des concernés, la date, la date de vérification (quand on sait si c'est perdu ou gagné), l'enjeu.

    A remplir sur web ou MSM (pour les bistrots ou y a pas de pc à chaque place de bar).

    RépondreSupprimer
  16. Et hop ! Un SMS au 38002 : "je pari que machin sera saoul ce soir". Ca marche ?

    Faudrait que le patron installe netvibes ou twitter sur la caisse enregistreuse pour pouvoir surveiller.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !