04 août 2007

Ne demandez pas le programme

Je suis en vacances. Il y a exactement 2347 personnes qui m’ont demandé « Tu pars où ? ».

J’ai répondu 33 fois : « Dans le sud, vers Villejuif ». Ce ne fait rire personne. Ils sont cons.

J’ai répondu 2314 fois la vérité : « Je n’en sais rien ». Personne ne me croit. Ils sont cons. Pour le Français, « les vacances », c’est synonyme de « partir ». Pour moi c’est synonyme de ne pas travailler.

Depuis août dernier, j’ai pris une trentaine de fois l’avion et aller passer une quinzaine de week-ends en Bretagne ce qui doit bien faire 50 000 kilomètres, ce qui veut dire que j’ai fait 25% de plus que le tour du monde, et une soixantaine de nuits hors de chez moi. Il faudrait encore que je parte !

Je n’ai pas les moyens de passer mes vacances à Sagone ni dans des résidences très huppées à 30 000 euros la semaine comme Nicolas Sarkozy. Quand je dis « pas les moyens », je ne parle pas des moyens financiers, mais j’ai tout simplement oublié de réserver.

Voilà : je ne sais pas où je vais pour les vacances et je m’en fous à un point incroyable. L’année dernière, j’avais diffusé le programme précis de mes vacances sur le blog. Ca veut dire uniquement que le 9 août au matin, j’ai réservé des hôtels pour cette virée. Nous sommes le 4 août, pour l’instant je ne sais pas ce que je fais.

Je trouve ça absolument délirant ces gens qui planifient leurs vacances comme ils planifient les projets qu’ils doivent mener au boulot. Je comprends qu’ils le fassent (s’il faut réserver un truc) mais je trouve ça fou. S’il faut tout prévoir, ça n’est pas des vacances.

Je vois mes potes Jocelyne, Yann et Gilles lundi matin. On va décider. « On part ensemble ? ». A partir de ce moment, on va décider quelque chose. Eventuellement de ne pas partir ensemble. Déjà, planifier à l’avance la date où on décide est un effort surhumain de ma part…

Une chose est à peu près sure. Je vais passer quelques temps (deux heures à quinze jours) au Canton chez mes copains Claude et Luc. Je le fais chaque année. Cette année, j’y retourne pour engueuler Luc sur la manière dont il gère son blog. Un billet tous les deux mois, ça n’est pas assez.

Il est probable que je passe à Tours. Je n’ai pas vu Gaël depuis le 24 mars 2002, ce qui n’est pas sérieux. Il faut dire qu’à l’époque j’étais jeune et con. Et je n’ai aucune mémoire des dates, contrairement aux photos prises ce jour là quand on a été faire un tour en urgence dans Paris. Gaël trouvait con de passer un week-end au Kremlin-Bicêtre entre La Comète et Les Monts d’Aubrac : je l’ai emmené à Paris en voiture. On a tout vu en deux heures : l’Hôtel de Ville, Notre-Dame, la Tour Eiffel, les Champs Elysées, l’Arc de Triomphe, … On a même été se faire éponger au bois.

Je vous conseille de visiter Paris avec moi. On ne perd pas de temps à des futilités.

Pour illustrer ces propos, je vais mettre la meilleure photo qu’il a prise avec mon appareil (photo) ce jour là.

Il est possible que je passe par Toulouse pour me moquer de certains blogueurs influents qui refusent de passer à la Comète alors qu’on est à 10 minutes d’Orly.

Il est également possible que je passe par Cavalaire chez mes copains Régine et Michel, mais la dernière fois, j’ai pris 10 kg. Bouffer, Boire, Dormir n’est pas le régime idéal pour les vacances.

Il est aussi possible que je passe par Périgny ou Trégastel. Ce n’est pas la peine que je me fatigue à faire des nièces et des neveux si c’est pour ne jamais les voir.

Je ne sais pas. Mais Fil et Gaël seraient avisés de me laisser leurs numéros de téléphone que je puisse leur dire : « j’arrive demain, on boit un coup, tu as une chambre disponible ? » Mais qu’ils n’espèrent (ou désespèrent pas) : je ne prévois jamais mes vacances.

Aussi bien, je vais aller avec Ramdane en Belgique. On en a parlé hier soir, si ma mémoire est bonne, ce qui n’est pas vraiment sur : j’arrosais mes vacances.

C’est à peu près le seul truc que je prévois avant de partir en vacances : l’arrosage.

15 commentaires:

  1. Yeah ! bonnes vacances !
    Moi non plus je ne pars pas (trop) cette année, c'est mon fils qui est en Angleterre depuis hier, j'investis en effet dans la culture de mes enfants et l'immobilier, on ne peut pas tout faire. Les instits sont effectivement bien placés pour savoir que vacances n'est pas forcément synonyme de partir LOIN. C'est plutôt d'accueillir mes proches dans un environnement préservé (à coups de brocantes ou de cueillette de mûres, on s'occupe trèèèès bien, d'ailleurs ma baraque ne désemplit pas) ou d'aller glander dans des endroits encore plus reculés (c'est une manie familiale de s'enterrer : ma soeurette est en Corrèze... elle fait fort, hein ? )

    Mis si toi t'as des velléités de grand départ, j'ai entendu à la radio que si c'est râpé pour la Côte-d'Azur ou le Maroc, il reste encore de la place en Bretagne et que dans le Centre et le Limousin, c'est super open (nan, tu déconnes !!!)
    Bon, je file au marché ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui est bien c'est que ça t'offre plein de possibilités et donc toute liberté !
    :-)

    [Tu dois pouvoir faire Paris-Toulouse en t'arrêtant chez deux-trois blogueur en route (genre Chateauroux-Plage !) mais je ne sais pas dans quel état tu arriveras ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  3. Ellie,

    Je commence toujours les vacances par la Bretagne (dans mon 48m2, le matériel de camping ne tient pas).

    Fil,

    Cette liberté est l'avantage du célibat !

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, c'est marrant, tu n'as pas trouvé de raison pour venir ou pas dans mon coin histoire de boire un verre en ma compagnie.
    Le Blanc d'Alsace n'aurait-il pas autant la cote que le Côte du Rhône ?

    RépondreSupprimer
  5. Lutine,

    Ca aurait été avec plaisir !

    Mais je "dois" aller dans le Gard chez mon copain du Canton. Je vais probablement aller dire bonjour à ma soeur à La Rochelle. De La Rochelle, pour aller dans le Gard, le mieux est de passer par Toulouse (traverser la France c'est trop chiant). Une fois dans le Gard, je suis à 2 ou 300 km de Cavalaire, je peux donc faire un détour.

    Si en rentrant du Gard, je vais en Bretagne, je dois passer par Tours.

    L'Alasace n'est pas vraiment ma route.

    RépondreSupprimer
  6. Ben voilà, tu l'as trouvé, la raison de ne pas venir ;-)

    En plus, elle est valable !

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas : Paris > Alsace > Gard > Toulouse > La Rochelle
    Si tu démarres par l'Alsace c'est faisable et ça te fait un tour de France à toi tout seul !
    :-)

    RépondreSupprimer
  8. Ah oui, tiens. Surtout que la semaine prochaine, il y a la foire aux vins qui commence ;o)

    RépondreSupprimer
  9. Je comprend que tu restes en France, y'a toujours un endroit pour étancher sa soif !
    Je suis comme toi, Nicolas, généralement je décide au dernier moment du pays dans lequel je pars et une fois sur place, je me laisse porter au hasard des envies et des rencontres (je me fie aux locaux, pas aux guides touristiques).

    RépondreSupprimer
  10. Le Gard t'attend et j'attend ton engueullade pour ma faible fréquence de mise à jour de blog. Que veux tu ? tout le monde n'est pas consultant. A Bientôt donc. Luc (ravi d'être sur le parcours de tes vacances).
    PS : je crois que je voais faire un billet sur le blog (si j'ai le temps).

    RépondreSupprimer
  11. Luc,

    Au boulot ! J'arrive.
    Tiens, tu laisse un commentaire !

    Fiso,

    Je ne pars dans un "pays", je pars au hasard.

    Fil,

    Je ne suis pas dopé !

    Lutine,

    Je n'ai pas trouvé une raison ! Je ne connais pas l'Alsace, je meurs d'envie d'y aller, mais c'est loin pour un parisien breton comme moi.

    RépondreSupprimer
  12. T'est pas obligé d'aller loin, va à l'Amandine, dans 10 jours j'y suis

    RépondreSupprimer
  13. @ nicolas alors mon N) de télphone c'est le 02 47 .....

    ha ha non je rigole

    RépondreSupprimer
  14. concernant la visite de Paris avec Nicolas je la conseille en effet aux gens qui n'ont pas trop de temps on est allé partout trés vite (en fait assez vite pour ne pas se lasser et avoir envie d'y retourner un jour)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !