17 juin 2015

Corrigés du bac philo 2015

Belle coutume dans la blogosphère que de donner les corriger du bac philo. Je me lance.

« Une œuvre d'art a-t-elle toujours un sens ? »

Oui, à part de rares exceptions, l’artiste l’a conçue dans un sens. Imaginez-vous Léonard de Vinci peindre la Joconde la tête en bas. Ou un musicien jouer une Ave Maria en partant de a fin de la partition ?

Un peu de sérieux, bordel !

« La politique échappe-t-elle à une exigence de vérité ? »

Oui. En tant que blogueur politique, je ne vais pas m’étaler : toujours est-il que faire de la politique nécessite d’être élu et de présenter les choses telles que peuvent le voir les électeurs. En outre, très peu de formation politique arrivent à recueillir une majorité dès le premier tour, voire plus de 30%. Aucune d’entre elle ne détient donc la vérité.

« La conscience de l'individu n'est-elle que le reflet de la société à laquelle il appartient ? »


Voilà bien une question à la con : allez-définir ce qu’est la conscience, vous ! Si c’est le fait d’avoir conscience de sa propre existence : non. Si c’est celle de comprendre ou d’interpréter les trucs autour de vous : oui.

« L'artiste donne-t-il quelque chose à comprendre ? »

Il y a beaucoup d’artistes qui travaillent pour l’argent : ils ne donnent rien. Mais, répondons sérieusement à la question. A part peut-être en littérature, il n’y a que les trous du cul qui pensent qu’il y a quelque chose à comprendre dans une œuvre d’art. L’art un peu binaire : c’est beau ou pas. Ce n’est pas à comprendre. Prenez une musique, elle va vous emporter quelque part si elle est réussi (composition, interprétation,…). Seuls les musiciens peuvent la comprendre mais cela n’a aucun intérêt.

« Respecter tout être vivant, est-ce un devoir moral ? »


Absolument pas. Je ne vais pas me mettre à respecter les araignées et les guêpes, et toutes ces bestioles qui nous polluent, à part l’orge dont on fait la bière. Notons bien que le bœuf et l’orge méritent un profond respect mais il sont surtout respectables quand ils sont morts.

« Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? »


Oui, hein !

2 commentaires:

  1. Le problème de l'art contemporain, c'est que ceux qui l'ont inventé (critiques, marchands,etc.) ont prétendu qu'il donnait à comprendre quelquechose de pas visible. C'est très commode comme arnaque. Mais ça marche.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien ce billet annuel. Y a des questions intéressantes

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !