25 août 2015

La conne de l'immeuble


Tout d'abord, ma petite fille, on ne fait pas deux fêtes de suite ou, plus précisément, on ne l'annonce pas. Si tu veux passer pour une chieuse, tu as gagner. Bravo. 

Par ailleurs, tu peux être sûre que vu mes ronflements, le bruit te poussera à quitter l'immeuble avant moi. 

Enfin, tu peux rédiger des notes en croyant faire de l'humour mais on s'en fout. Je vais te montrer comment faire une note pour éviter de passer pour une connasse qui veut faire croire qu'elle est sympathique, gentiment, sans grossièreté :

Chers voisins, pour mon anniversaire j'organise une petite fête chez moi samedi soir. Je vous prie de m'excuser par avance de la gêne occasionnée par le bruit. 

Voilà. Simple. De toute manière, la gêne, on s'en fout. Il n'est pas improbable que je rentre saoul comme un terrain de manœuvre et il en faudrait plus pour me déranger. 

Cela étant tu préfères t'afficher comme une grosse casse couilles. 

7 commentaires:

  1. C'est vrai que son papier fait neuneu. Par contre elle pourrait m'inviter pour le 29.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas ni "la grosse conne", ni la "grosse casse couilles"...Mais plein de gens la connaissent maintenant à son insu grâce aux "resosocio"...Quel est son crime pour être mise ainsi au pilori et confrontée à la vindicte populaire ? Prévenir ses voisins qu'elle organisait une ou deux fêtes et les inviter à boire un coup, en essayant de faire preuve d'un peu d'humour...Essayer de mettre en application, selon son idée, le concept du "vivre ensemble"...J'avoue que ce billet m'a choqué, car je le trouve profondément réactionnaire...
    Et si tu n'es pas d'accord avec ce qu'elle affiche, qu'est-ce qui t'empêche de lui dire en face, plutôt que d'afficher ta rancoeur par l'intermédiaire de ton blog ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es fou. Tu accordes de l'importance à un billet de blog qui parle anonymement de quelqu'un que personne ne connaît et qui ne lit pas mon blog.

      Supprimer
    2. En plus je ne suis pas son voisinou et je conchie les connards qui chantent du Dorothée sans être bourrés et qui se vantent de ne pas boire.

      Supprimer
    3. Ce billet m'a choqué...Je le dis et je dis pourquoi...Maintenant, si je suis fou de le dire, c'est ton analyse...

      Supprimer
    4. Tu n'es pas fou de le dire mais d'être choqué. Tu vois les choses à l'envers. Elle a écrit un truc dans un machin public. Elle doit assumer. Imagine que je lui fasse une réponse par écrit dans l'ascenseur.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !