12 septembre 2015

Le concert du siècle

C'était à la fin des années 80 ou au début des années 90 mais cela aurait pu être à toute autre époque du moment que ça fasse plus de 20 ans, pour la prescription. Il y avait eu une soirée "concerts" au foyer municipal à Loudéac. Maintenant, on appellerait ce truc un festival. C'était organisé par des copains qui m'avait demandé de les aider. J'étais chargé de la sécurité. En d'autres termes, il fallait que je surveille que personne de rentre par les sorties de secours sans être passé auparavant par la caisse. Je me rappelle, je m'étais battu avec un jeune punk torse nu avec un pantalon de treillis et des rangers. A la première baffe, il étais parti pleuré.

Nous étions environ 1200 dans une salle limitée à 800 et je n'étais pas fier mais on job consistait à encourager le chiffre d'affaire, ce que je faisais personnellement à la buvette.

Je m'en rappelais ce soir, en discutant avec Roger, le serveur de la Comète. Un des groupes était Matmatah à sa grande époque où ils éclusaient les soirées bretonnes avec leur mélange de rock et de musique locale. Je peux vous garantir que ça dépotait... Ils étaient suivis par les Blues Brothers ! Les vrais ! Enfin, ceux qui continuaient à jouer le rôle (c'est plus une marque commerciale qu'un groupe, il faut dire, d'autant que Belushi était déjà mort.) et ils avaient leurs cinq ou six tubes qu'ils jouaient en boule, au moins trois fois pour les principaux, comme Everybody needs, Do you love me, Bah ! Ils avaient le costume noir et le chapeau et étaient dépositaires de la marque.

Finalement, en discutant rentrant à la maison après cette discussion, je me demande si je ne mélange pas plusieurs soirées. Peu importe. Ca en était une putain de bonne, dans mon souvenir. 

9 commentaires:

  1. Alors deux choses:
    1/s'ils étaient déjà un peu connus, ça fait donc moins de vingt ans, puisqu'ils auraient eu vingt ans cet été http://www.ouest-france.fr/pour-ses-vingt-ans-matmatah-sort-une-antaologie-3582363
    2/concernant la prescription, j'ignore si tu parles d'escroquerie (parce que tu obligeais les gens à passer à la caisse) ou de coups et blessures (parce que tu as fait ton boulot), mais le délai pour porter plainte, dans un cas comme dans l'autre, est de trois ans.
    Putain, je serais bon en lecture de textes officiels, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1. Tu as raison, c'était en 1997 (c'est de voir Gaël commenter qui me le rappelle, vu que c'est l'année de ma démission d'une association). L'An Dro venait de sortir, le groupe a poussé à vitesse folle en Bretagne, ils se sont fait connaître grâce à ce morceau).

      2. Oui, tu es bon ! Mais la prescription à laquelle je pensais était plus "morale" que "judiciaire". J'étais bénévole sans contrat et pas lié (à part l'amitié !) aux organisateurs et je n'ai donné qu'une baffe à un connard. Je continue ma réponse en réponse à Gaël.

      Supprimer
  2. Chargé de la sécu avec 400 personnes de trop dans la salle t'aurais pu prendre cher :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'était bon enfant. Les pompiers étaient là mais plus "au cas où" et vérifier que nous ne faisions pas de conneries (par exemple, des organisateurs moins scrupuleux fermaient les issues de secours à clé pour éviter d'avoir des lascars comme moi pour vérifier que des andouilles ne les ouvraient pas pour faire rentrer leurs copains).

      Supprimer
    2. C'était la grande époque de Loudéac (maintenant le public va plus dans les grands festivals), grâce à sa position centrale en Bretagne et sans doute 3 ou 4 millions de personnes à moins d'une heure de route venant aux concerts. Dans un bistro, on avait fait plus de 200 entrées pour un petit groupe.

      Supprimer
  3. On devine sans peine le niveau des échanges...

    RépondreSupprimer
  4. J'avais vu Matmattah dans un petit bar de Lyon pour leur debut en 1997. C'était chouette. Mes 20 ans. Je les passais a chaque soirée. C'est mes 20 ans Matmattah...

    Je les avais vu en 1998 au transbordeur de Lyon, c'était chouette.

    Bref, de ton billet j'ai retenu Matmatah. Mais c'est vraiment la corde sensible qui a vibré, merci :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !