22 septembre 2015

Soirée bistro

Hier soir, le premier sujet de conversation après mon arrivée était : les connes qui ne sucent pas. Je ne sais pas de quoi les copains parlaient avant et comment nous avons pu basculer dans le graveleux, nous qui sommes si distingués, en principe. 

A un moment, Laverdure décide rentrer et cherche ses courses. Elles avaient disparu. Il gueule. Roger se souvient alors que le fils du Turc (ne voyez pas de racisme dans ces propos, le gars à un prénom imprononçable ; c'est un copain et on l'appelle "le Turc" y compris quand il est là) est venu chercher les courses oubliées par son père. On suppose donc que le Turc s'est trompé de sac. 

Laverdure était dans tous ses états, comme on dit. Il faut dire qu'il bosse pour le CAT du coin (le nom a changé, j'ai oublié le nouveau, l'ESAT ?) comme paysagiste et ça fait 20 ans que je le connais et il est bien sympathique. 

Toujours est-il que le Turc est revenu avec un sac. En se mettant aux fourneaux, il avait trouvé bizarre d'avoir du porc à cuisiner. 

9 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !