28 mai 2016

Des pâtes, oui mais ?

Ce qui m'arrive est délirant. Je fais mes courses chez Leclerc et j'oublie un truc. Un paquet de pâtes. Au bistro, un copain me dit qu'il va faire des courses chez Leclerc. 

Retenez votre haleine. 

Je lui demande de m'acheter un paquet de pâtes. Il me demande des précisions que je suis incapable de donner. Prends des pâtes au hasard, lui dis-je ! Quel poids me demande-t-il ? Aucune idée. Je n'achète jamais de pâtes au poids, je prends un paquet sur l'étagère. 

Restez calme. 

Il va faire les courses et me ramène mon paquet de pâtes. Il le met dans mon sac de courses. 

Je lui pose donc la question, dont je connaissais la réponse : combien je te dois ? Rien, me dit-il. 

Me voila comme un con. Je suis redevable d'un paquet de pâtes à un type. Que puis-je faire ? Avez-vous déjà eu ce genre de problème ?

7 commentaires:

  1. La prochaine fois que vous allez faire des courses et que vous le voyez au comptoir, rapportez-lui un paquet de pâtes : vous serez quitte.

    (Les mécanismes du don ont toujours été affreusement compliqués : on a vu des guerres se déclarer, pour un cadeau mal compris.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la solution. Dans l'attente je lui ai offert un rosé.

      Supprimer
    2. Oui. Surtout qu'il n'est pas cher à la Comète. J'ai eu de la chance qu'il ne boive pas de rouge ce jour là.

      Supprimer
    3. Et il a remis une tournée, j'y pense maintenant.

      Supprimer
    4. Donc, vous lui devez de nouveau un paquet de pâtes !

      Supprimer
    5. Hé Ho ! J'ai offert un rosé à sa grosse, aussi.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !