05 mai 2016

Le vieux Jacques, l'apéro et les nouvelles technologies

Je suis un peu con. Un peu, hein ! En ce jour férié, vers 11 heures, j'ai eu l'idiote pensée qu'il n'y aurait personne au bistro à part Tonnégrande mais il fait partie des meubles. Du coup, je ne suis pas descendu pour l'apéritif de rigueur. Quand je me suis décidé, à une heure, en recevant un mail du vieux Jacques c'était trop tard. 

Oui ! Le vieux Jacques a un smartphone et une connexion à internet. Je lui ai créé une boîte mail. Je suis le seul à connaître l'adresse sauf si Patrice s'en rappelle. Mais sa connexion à internet ne fonctionne qu'à la Comète. Rien à faire en 3 ou 4G. 

Il n'empêche qu'il m'a envoyé, à 12h50, un mail avec la photo de cette douce et délicate jeune fille :

Elle a été prise, pas Marie, la photo, dimanche dernier. Je recommande à El Camino de ne pas la diffuser sur son blog un dimanche soir. Elle déjeunait avec Patrice, Antoine et le vieux Jacques dans un restaurant chinois à Ivry. 

À 13 heures, j'arrive à la Comète. Il n'y avait pas Tonnégrande mais les trois lascars ci-dessus légèrement avancé. Le seul à ne pas avoir de signe extérieur d'ébriété était Patrice. Mais les signes intérieurs ne doivent pas être fameux. 

Ils venaient de l'Amandine, bistro que je ne fréquente pas les jeudis fériés pendant les années bissextiles où ils m'attendaient ce qui est bien aimable. Ils ont finalement déduit que j'étais en Bretagne. Ils m'ont juré que Jacques n'avait pas envoyé de mail. 

Toujours est-il que j'ai finalement compris. C'est probablement Patrice qui a pris la photo avec le smartphone de Jacques (le vieux en serait incapable) et a tenté de m'envoyer la photo. Comme la connexion de papy ne fonctionne qu'à la Comète, le mail est parti au moment où ils sont rentrés à la Comète avec 3G (trois grammes) à une heure. 

On est peu de choses et ça m'apprendra à arrivée en retard à l'apéro. J'aurais reçu le mail du vieux debout au comptoir à côté de moi alors que j'aurais pu jurer qu'il ne me l'a pas envoyé. 

2 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !