12 mai 2016

Le client imbécile

Thomas me propose un verre. Je refuse parce que le mien était plein. Il demande à Roger combien il doit. 10€ et des brouettes. Il va pour payer par carte mais il faut au moins 15 €. Un type normal serait allé tirer du pognon dans un distributeur de billets. 

Lui a été voir deux types (des copains) en salle pour leur offrir un verre. Déjà, à ce stade, j'ai regretté d'avoir refusé son verre. Les gens acceptent un verre de rouge et un Cognac. Il revient au comptoir et commande un Cognac et un Armagnac. Va savoir ce qui lui est passé par la tête. Roger sert. 

Thomas constate son erreur au moment où Jean-Michel entre dans le bistro. Il propose donc à ce dernier de boire l'Armagnac. Il accepte. Thomas commande le verre de rouge qui manquait puis demande combien il doit. 

Des 10€, il était passé à 32. Le bistro (et la banque) a accepté le paiement par carte.  Si j'avais accepté une pinte de bière sur sa tournée, il en aurait eu pour 15 euros et la carte serait passée. 

Je refuse néanmoins de culpabiliser. 

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Mais non mais non.
      Il est riche et tient à le faire savoir, c'est tout.
      Ou bien il croit que l'amitié s'achète avec des tournées et s'endette pour cette illusion.
      Dans ce cas c'est triste comme le sont souvent les histoires de bistrots.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !