04 juin 2007

Une soirée à La Comète

On a vu Jim à La Comète ce soir.

Toi, lecteur, tu te dis : « c’est normal, Jim est le serveur de la Comète, c’est normal qu’il y soit ». Tu te trompes. Le lundi soir et le mercredi soir, c’est Josiane, la serveuse de la Comète. C’est un rythme. Jim bosse le lundi de 7h à 15h et le mercredi aussi. C’est Josiane qui au taf ces soirs là. Jim, on l’a le mardi, le vendredi et le jeudi. Dans l’ordre.

Ainsi, on a vu Jim à la Comète ce soir. Il m’avait envoyé un SMS auparavant : « Il reste des baguettes à la Comète ? ». Je demande au patron. Il me dit « Oui ». Sympathique, le patron. Accepter de refiler des baguettes à son loufiat alors qu’il aurait pu les refiler en hot dog à ses clients demain, ça part d’un bon sentiment.

Jim me répond ainsi : « Je viens dans trente minutes, retiens Claude, merci ». Je montre le message à Monsieur Jean, pour rigoler. Je paye un coup à Claude. Jean paye un coup à Claude. Et Jim arrive. Il avait les yeux brillants. On se demandait, entre nous, si ce n’était pas un effet de la pollution dans cette banlieue Parisienne. Jim nous rassure : « Non, j’ai un peu abusé de produits pas vraiment recommandés par la faculté de médecine ». Nous avons vite compris qu’il voulait nous dire « Burp, les gars, hips, je suis à moitié, hic, plein ».

Jim paye une tournée. Dont à Claude. Claude c’est Tonnegrande973pointblogspotpointcon. Le problème c’est que Claude n’est pas un lapin de six semaines. Jim est reparti, les yeux brillaient toujours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !