10 janvier 2009

Mon nouvel iPhone 3G

Je deviens un parfait Geek : je me suis offert un iPhone 3G de la maison Apple et modifié mon forfait de téléphone. C’est une idée que j’avais en tête depuis longtemps (mon bureau va déménager et mon temps de transport croître à la vitesse du machin de Tonnegrande quand une gironde passe devant le comptoir) et qui s’est accélérée progressivement (la batterie mon Sagem My700X ne passe plus 48 heures ce qui m’oblige à trimbaler le chargeur partout où je passe).

J’ai quand même acheté ça sur un coup de tête. Le célèbre Jim La Branlette de La Comète au Kremlin-Bicêtre avait décidé d’acheter un ordinateur portable. Il m’avait promis de me demander conseil et surtout de ne plus reprendre des crédits à la con, je l’ai donc accompagné chez Darty. L’autre raison secrète était la forte probabilité que ma carte bancaire fonctionne mieux que la sienne. Ce qui était bien le cas.

Ces emplettes effectuées (putain, j’ai acheté mon PC il y a moins de deux ans : le sien est trois fois moins cher et peut-être plus puissant), j’errais dans le magasin le temps qu’il fasse la queue pour récupérer l’engin et je tombe sur la vitrine avec les téléphones. Je me dis : « Tiens ». Hop ! J’achète. Je vous déconseille de faire ça quand vous avez soif. Une fois la décision prise, il faut passer par un vendeur qui vous édite un truc puis faire la queue pour passer à un guichet où une charmante hôtesse vous change votre abonnement téléphonique… Une bonne heure. Du coup, je suis arrivé en retard à la Comète où m’attendait le dit Tonnegrande. Que faisait-il en attendant ?

Il buvait.

J’arrive donc avec Jim à la Comète et j’ouvre mon paquet…

Je cherche la notice (je suis très prudent quand j’ai un nouveau jouet : je regarde toujours le guide de mise en œuvre). Je ne trouve pas. Je reçois l’aide bienveillante de l’assistance toujours avide d’étudier les nouvelles cochonneries technologiques : Nicolas (pas moi, l’autre), Tonnegrande, Jim, Camille, Laverdure, … Rien ! Juste un truc publicitaire et un vague machin technique sans intérêt.

Je dis : « Bon ». Je branche. Le machin me dit qu’il n’y a pas de carte SIM. Je dis « Tiens, oui, j’ai oublié ». Je tourne le machin dans tous les sens, appuie sur tous les boutons, … Rien. La foule vient à nouveau à mon secours : Rien.

Je dis « Merde » et range le machin dans ma poche et propose une tournée générale pour fêter ma nouvelle acquisition.

J’arrive à la maison et je branche google a qui je dis : « Bordel ! Comment fait-on pour mettre une SIM dans un iPhone ». Il me répond : « Ducon, il faut mettre une aiguille dans le petit trou, en haut ». Dont acte. Ca marche.

Je rallume le truc qui ne me dit plus qu’il n’y a pas de carte SIM. A la limite, j’aimais mieux. Il ne me dit rien mais me présente un joli schéma avec un câble branché. Je dis « Bordel, on verra ça demain matin, je n’ai pas que ça à foutre, j’ai un blog zinfluent à faire zinfluer ». Je remets la SIM dans mon ancien téléphone au cas où une fiancée potentielle m’appelle.

Evidemment, le lendemain matin, plutôt que d’être tiré du lit par l’insomnie habituelle, c’est mon réveil qui me dit à 7h15 : « Alors ! T’as pas bientôt fini de roupiller, t’as école aujourd’hui ». Je décide de ne pas travailler le lendemain (aujourd’hui) et d’y consacrer ma matinée.

Ce matin, comme je ne travaille pas, je me réveille à 6 heures et fonce sur le machin où je remets la SIM, mais rien ne marche. Normal.

J’appelle Google « Allo, Google ? » « Oui ! » « Dis-moi, ma poule, comment fait-on pour faire marcher ce putain d’iPhone ? » « Va donc sur le site d’Orange qui t’a vendu le machin plutôt que de me les casser un samedi matin ».

Je vais chez Orange qui m’apprend qu’il faut télécharger un truc puis le lancer puis mettre le SIM puis brancher l’iPhone. Je débranche l’iPhone, télécharge puis installe le machin, puis branche le truc, puis attends que le logiciel s’installe dans l’iPhone puis relance le machin que j’avais fermé par mégarde qui m’apprend immédiatement que je dois télécharger un nouveau truc ce que je fais avec passion mais c’est beaucoup plus long.

Du coup, nous voilà vers 7h00 où je décide d’aller aux toilettes où je constate qu’il n’y a plus de papier. Je savais bien que j’avais un truc urgent à faire hier soir. C’est de la faute à Tonnegrande : il m’a poussé à aller boire un coup à l’Amandine plutôt qu’à aller faire un tour chez Leclerc.

Je me retiens. Pas seulement de ronchonner.

Mon téléphone était chargé. Je compose le numéro de mon fixe : ça marche. Je veux appeler Jim pour lui demander si la Comète est ouverte : ben ouais, une urgence suite à l’absence de papier : je n’allais pas sonner chez les voisins… et je ne savais plus si la Comète ouvrait à 7 heures ou 8 heures le samedi. Je crois d’ailleurs que je vais diffuser ce billet dans Partageons mes âneries plutôt que dans Partageons le reste, le volet « scatologie » de ce billet est peut-être trop important et j’ai publié, hier soir, sur PLR, un billet pour indiquer qu’il ne faut jamais faire de billets trop longs.

Le répertoire de l’iPhone est vide
. « Ah ! » me dis-je, « c’est nouveau ça ? » Plutôt que de me lancer dans des manipulations ridicules et dans des requêtes google du même métal, je consulte le site Orange qui me dit gentiment comment copier les contacts de la SIM dans le machin. Je fais. Ca marche. Je vais donc pour envoyer mon SMS à Jim. Son numéro n’était pas là, ni celui d’une partie de mes contacts dont Tonnegrande or j’en avais également besoin puisque nous avons un apéritif à synchroniser. Néanmoins et cependant, je trouve le numéro du deuxième téléphone de Jim et je trouve par hasard comment écrire un SMS (le téléphone n’ayant pas de clavier, je ne pourrais plus rigoler avec le T9). J’oublie de lui demander s’il est ouvert et je lui dis : « Je teste mon nouveau téléphone » ce qui lui fait sûrement une belle jambe alors qui doit être en train d’ouvrir sa boutique.

A ce propos, il y a un épisode que je ne vous ai pas raconté. Jeudi soir, j’avais donc été avec lui acheter son ordinateur portable. Cette andouille a passé la nuit dessus (il m’a envoyé un SMS à 1h30 pour me dire de le réveiller à 6h mais si vous avez bien lu ce billet, je ne me suis moi-même pas réveillé)… Il s’est couché à 4 heures sans pouvoir dormir… mais je suppose qu’il avait à proximité une bouteille quelconque vu la tronche qu’il avait quand je l’ai vu, hier matin, vers 7h40. Ben mon cochon ! D’ailleurs, il a été dans le jus pendant tout le service du midi.

Bon. Je reprends. J’éteins l’iPhone, enlève la puce, la mets dans l’ancien téléphone, recopie les numéros du téléphone sur la puce (un par un, la galère). Je remets la puce dans l’iPhone et refais le machin pour recopier les numéros de la SIM vers le truc.

Ca marche. J’envoie donc un SMS à Jim. Fausse manip. Je lui envoie « Je b ». J’avais tapé le b par erreur et au lieu de l’effacer j’avais envoyé le message. Il me répond : « Quoi ». J’étais bien emmerdé, il était déjà 8 heures et la Comète était obligatoirement ouverte. J’étais néanmoins très content : c’était le premier SMS que je recevais sur ce machin et j’avais donc la confirmation que ça marchait normalement, avec une jolie interface graphique.

J’envoie un message d’excuses. Avant de sortir, je décide de voir comment je pouvais sauvegarder le répertoire de l’iPhone vers le PC. Ce n’est pas neutre : il fallait que j’active Outlook sur le PC. Après, j’essaie en vain d’écouter de la musique avec la fonction iPod de l’iPhone. J’envoie un mail de SOS au seul type au monde qui pourrait ne pas me trouver ridicule de ne pas y arriver. Comme il a un iPod, il doit savoir comment ça marche.

Je me pointe à la Comète vers 9h10, pouvant à peine marcher : c’était vraiment urgence. Tintin était là (pas celui dont au sujet duquel on commence à suspecter l’homosexualité, l’autre, le chauffeur de maître avec qui je prenais le café tous les matins, du temps de Jean). On papote. Le Page arrive. Il venait de se lever (vous vous en foutez mais Jean lit parfois mes billets, il comprendra la surprise qu’on peut avoir en voyant Le Page sortant du pageot à 9h20). On papote. Il a mangé quatre croissants. Je crois maintenant savoir pourquoi il est encore plus gros que le Gros Loïc.

Je vais chez Leclerc et achète du papier, du sucre, du Chinon et de l’Eau de Javel et des bricoles à bouffer. Que des trucs indispensables. Mon interlocuteur secret m’avait répondu mais j’avais déjà plus ou moins fait les manipulations qu’il m’a recommandées.

Le résultat est toujours le même : quand je choisis iPod sur l’iPhone le mot affiche « Chargement » et un petit truc rond tourne (comme le machin sous Vista qui a remplacé le sablier d’XP) pour me dire que c’est en cours.

Il est alors 11 heures et je décide de faire un billet pour annoncer mon acquisition et lancer un SMS : « Comment fait-on pour écouter de la musique avec l’iPhone alors que iTunes semble confirmer que la musique est bien chargée dans l’iPhone ? »

Il est 11h40 et je n’ai toujours pas été aux toilettes. Je voulais aussi démontrer, suite à des échanges sur PLR, que j’étais plus rapide à faire des billets tout en mettant en lien sur Tonnegrande et un sur Didier qu’à faire marcher des machins technologiques !

Au fait ! Je n'arrive pas à aller sur Internet avec le machin : Orange n'a pas encore modifié mon forfait... Je pense qu'il faut que j'attende la date anniversaire de ma précédente formule, le 8 février. Quelqu'un peut-il me le confirmer ?

23 commentaires:

  1. ... Je ne peux pas te le confirmer "pour le forfait"



    Ah, le télégraphe et le 22 Annières, c'était le bon temps ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Vive les billets trop longs.
    Et sinon, je vais attendre un peu pour quémander le bijou au compte-joint.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis morte de rire !!!

    Je crois que je vais garder un moment mon Samsung qui fait MP3 tout à fait bien, et surtout téléphone normal (avec le T9 que tu as si brillamment expliqué !).

    C'est quand même horriblement compliqué.
    Je suis surprise que Dégé ait un IPhone, (et surtout qu'il s'en serve), comme quoi il est assez courageux.

    RépondreSupprimer
  4. Audine : non, moi j'ai juste un iPod ! Pour le téléphone, j'en ai un (le vieux que Catherine m'a refilé) dont j'ignore absolument le maniement, hors de composer un numéro comme sur les téléphones de la Préhistoire. Du reste, je m'en fous car je ne le branche jamais.

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas : moi, je suis déjà épaté que quand on vous explique la marche à suivre et que vous le faites, ÇA MARCHE ! Avec moi, jamais.

    RépondreSupprimer
  6. J'attends la prochaine offre et baisse et je plonge.

    RépondreSupprimer
  7. Je m'amuse (ou m'emmerde c'est selon) avec mon nouveau téléphone, un Nokia N95, où j'essais de comprendre comment marche le GPS et d'installer des trucs dessus.

    Merci, Nicolas, de me montrer que je ne suis pas le seul à avoir geeké en ce début d'année

    RépondreSupprimer
  8. Didier : ah ouf ! d'un seul coup ça m'avait tout dévarié l'image que j'avais de vous !

    RépondreSupprimer
  9. Il est 11h40 et je n’ai toujours pas été aux toilettes. Je voulais aussi démontrer [...] que j’étais plus rapide à faire des billets tout en mettant en lien sur Tonnegrande et un sur Didier qu’à faire marcher des machins technologiques !
    Et c'est ainsi qu'on oublie des trucs essentiels comme: aller aux toilettes rapidement plutôt que geeker comme un blair - au moins on peut y bouquiner tranquille.

    RépondreSupprimer
  10. C'était clairement un article pour ton blog consacré aux nouvelles technologies.

    Finalement, c'est mieux ici, sur ton blog littéraire : Zorba le Geek !

    RépondreSupprimer
  11. Pour la musique, j'ai trouve, merci de votre aide précieuse (et de nos commentaires !).

    RépondreSupprimer
  12. @ Didier Goux:
    Déravié:
    Ce n'est pas dans le dictionnaire de l'Académie Française mais ça a des chances d'être dans celui de l'Académie lyonnaise.

    RépondreSupprimer
  13. Mais c'est que j'en voudrais le sens précis : je le trouve très séduisant, ce mot, moi !

    RépondreSupprimer
  14. Ouah ! C'est un vrai blog de geek ici ! Avec un vrai suspens !

    Alors ce soir ça marche ?

    RépondreSupprimer
  15. Oui, ça marche... J'ai compris...

    RépondreSupprimer
  16. Tu t'empêches d'aller aux toilettes à cause d'un iPhone tandis que Falconhill cherche lui le GPS !!! Vous pourriez monter une assoc' !!!
    :-))

    RépondreSupprimer
  17. presque un liv(r)e-blogging d'un néo-geek!

    RépondreSupprimer
  18. Trop long le billet... Je me suis arrêté à la carte Sim :)

    RépondreSupprimer
  19. trop long aussi, n'oublie pas tes conseils de blogages ... :)

    RépondreSupprimer
  20. vous êtes tarés les gens d'acheter des trucs aussi compliqués...

    RépondreSupprimer
  21. Seuls les premiers pas sont compliqués.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !