13 mars 2014

C'est aussi ça, Apple !

Il y a un peu moins de deux semaines, je me suis fait voler la batterie de secours de l'iPhone. Rentrant en Bretagne demain, j'ai décidé d'en acheter une autre. Je voulais commander par internet mais j'ai renoncé. Le dernier que j'avais commandé, c'était au père Noël et il ne fonctionnait pas. Il avait donc fallu que j'en achète un pour 29 euros (de mémoire) trouvé au Leclerc du Centre Alma de Rennes. Sur internet, rien à moins de 49 euros. 

Je décide donc ce matin d'aller à la FNAC à la Défense ce que j'ai fini par faire ce soir, après le boulot et le blogage. J'ai horreur de faire des courses. 

Je vais à la FNAC, il n'y en avait pas. Tant qu'à être là, je décide d'aller à Auchan aux Quatre Temps. L'horreur absolue pour moi. D'ailleurs je pourrais faire un billet sur le nombre de connards qui traînent dans ce machin en sortant du boulot, après 19 heures. Des meutes ! Un des plus grands centres commerciaux d'Europe. 

Je me pointe à Auchan. Je cherche le rayon (trouvé du premier coup mais c'est le hasard). Je cherche le produit. Je ne trouve pas. Je demande à un vendeur, fort charmant par ailleurs (c'est à noter par rapport à la FNAC et aux autres que j'ai pu voir). Il me dit qu'ils ont vendu le dernier. Je lui demande un conseil. Il me dit d'aller chez Darty. Il me donne la direction mais oublie de me dire que c'est à l'étage inférieur. 

Errant dans les couloirs, je tombe sur une ou deux boutiques de téléphonie. Rien. Je finis par consulter un panneau et trouve Darty. Ils n'avaient rien. Les gens faisaient la queue pour avoir des renseignements auprès de personnels débordés. Je me casse. 

Je tombe sur une boutique Orange. Je trouve un chargeur du premier coup mais pour iPhone 5, pas pour iPhone 4. À coté, il y avait un câble permettant la conversion. Le tout me revenait à 70 euros. Heu... Je demande donc à un vendeur si c'était ok. Il ne savait pas. Heu... Je lui demande quoi faire. Il me dit de demander à l'Apple Store juste à côté. 

J'y vais. Je découvre une boutique impeccable, très grande, calme. Des tables avec des tablettes, des ordinateurs, des espaces de formation,... Le bonheur ! Un commerce comme j'aime. Sérénité parfaite. 

Je n'allais pas demander à un commerce si les produits que j'avais trouvés chez leur voisin me convenaient. Je cherche un chargeur. Je ne trouve pas. 

Je demande donc à un vendeur. Sans faire la queue contrairement à ailleurs. Apple c'est aussi ça. Vous avez des batteries de secours pour iPhone 4 ? Oui nous avons ces modèles ; ouvrez la boîte pour voire si c'est adapté à votre iPhone. 

Je regarde. Il y avait des machins adhésifs. Je lui demande si je peux les enlever. Il me dit ah mais non faites comme ça. Effectivement, la façade de la boîte est amovible. Tout est dans le packaging (JJU ne me démentira pas). Apple c'est aussi ça (pourtant, en l'occurrence, ils ne sont que revendeurs). D'ailleurs, le produit est vendu avec une housse. Apple c'est aussi ça.

D'ailleurs, en faisant mes recherches, j'ai été surpris par le nombre de "coques" disponibles pour transformer  ou protéger mon iPhone. Je ne vois pas à quoi ça sert pourtant les clients (et mes collègues de travail se précipitent dessus). Mon iPhone va avoir quatre ans. Sans coque. Et une utilisation intensive. C'est grotesque de prendre une coque mais ça explique pourquoi Apple a sorti le "5c" ! Autant le faire en plastique, de toute manière les clients le transforment.

Je regarde. Le produit me convient. Le vendeur était parti. Il m'avait laissé faire mon choix tout seul. Apple, c'est aussi ça. 

Le produit me convenant, je décide de l'acheter. La batterie est un peu lourde et grosse mais elle permet de recharger quatre fois le téléphone. La version inférieure ne me va pas. Une seule recharge nécessite de l'organisation. C'est pourtant ce que j'avais demandé au père Noël. On s'inquiète pour la batterie de l'iPhone. Si en plus il faut s'inquiéter du secours... Faudrait penser à tout quand on commande au père Noël. 

Je décide donc de l'acheter. Je me retourne. Le vendeur voit que j'ai décidé et arrive. C'est aussi ça Apple. Je attends pas. C'est aussi ça Apple. 

Je lui dis que je prends. Il me demande comment je règle. Je lui demande combien ça coûte pour savoir si je paie en liquide ou par carte. Discrètement il m'annonce le prix, je choisis la carte, n'ayant pas assez de liquide. C'est aussi ça, Apple.

Le type me prend la carte et la met dans un machin qu'il avait sous son propre iPhone, collé ou presque. Il avait scanné avec son iPhone le code barre du produit  et hop ! Le paiement était prêt. Il retourne son iPhone et un deuxième clavier apparaît pour que je puisse saisir mon code. C'est aussi ça Apple. Il n'empêche que c'est mon boulot, le paiement par carte. J'étais donc intrigué. À tous les niveaux : technique et réglementaire. Je tape mon code. L'écran du machin me dit qu'il y a autorisation puis que le paiement est accepté. Le gars me dit : attendez, je vais vous donner le ticket de paiement et la facture. Ah ? Il y aurait une imprimante dans son iPhone bricolé. Non. Il y avait une imprimante cachée sous un meuble. C'est aussi ça, Apple. 

Je sors. Le produit ne rentre pas dans ma poche. Je décide d'ouvrir le paquet. Et de jeter la boîte. Aucun intérêt sauf pour le fait que je mette la dans ma poche pour virer les conneries inutiles pour faire rentrer l'objet. Et je tombe sur la facture sortie par miracle sous une table. C'est aussi ça Apple. 

Un service parfait. Un packaging parfait même pour les produits qui ne sont pas faits par eux mais qu'ils vendent. Une technologie au top qui intrigue même un professionnel. C'est aussi ça Apple. 

Mon œil tombe sur le montant. 99€95 pour remplacer un machin que j'avais acheté 29€ euros trois mois avant. Certes, je peux recharger quatre fois contre deux mais le ratio n'y est pas. 

C'est aussi ça, Apple. 



24 commentaires:

  1. c'est ça aussi Apple j'aime :-)))))
    Cela m’a bien fait rire !

    RépondreSupprimer
  2. 100€ ? Je trouve ce genre de chose à 20€ par chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas chez Apple. Et j'avais acheté le précédent 29.

      Supprimer
  3. Le vrai plaisir coûte cher, c'est ce qu'Apple a bien compris.

    RépondreSupprimer
  4. Presque 100 euros dans ta pomme c'est....aussi ça Apple ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Tu veux dire qu'y t'ont pris pour une pomme ???

    RépondreSupprimer
  6. Ah lala ! Y'a de quoi dire !
    Merci Nico pour ce post intéressant

    BISES d'ASIE et belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  7. Et Apple, c'est aussi ça, qui me semble plus grave :

    http://www.lefigaro.fr/livres/2014/03/14/03005-20140314ARTFIG00161-apple-censure-un-roman-francais.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi grave ? Ils peuvent changer la couverture ? Apple peuvent choisir ce qu'ils vendent, comme tout commerce. L'Apple store est visité par des gamins. Apple à des règles.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas la couverture qu'ils ont censuré, mais le livre: Apple refuse de vendre ce livre., un utilisateur d' Apple n'aura pas le droit de le lire; ce n'est pas comme une librairie, où on peut le demander à celle d'à côté.

      Supprimer
    3. Il a été censuré à cause de la couverture. C'est explicite. L'auteur de l'article brode parce c'est son job de journaliste fouille merde.

      Par ailleurs, un utilisateur d'Apple pourra l'acheter ailleurs mais il ne pourra pas le lire sur son iPad. La belle affaire.

      Supprimer
    4. Celui de Didier Goux ?
      ;-)

      Supprimer
    5. On n'est vraiment pas d'accord.
      Apple est un système fermé,donc censé être suffisant et complet, mais qui s'attribue le droit de censurer ce qu'il juge indécent.
      Evidemment, vous pouvez toujours me dire que si un livre est interdit en France, on peut toujours aller l'acheter à l'étranger...

      Supprimer
    6. Mais ils font ce qu'ils veulent. Et les clients aussi. Pour ma part, je n'achète pas des produits Apple pour acheter des livres chez Apple ensuite (il m'arrive d'acheter des polars quand j'ai envie de lire des polars mais c'est absolument tout).

      C'est un système fermé : on y trouve ce qu'ils veulent.

      L'éditeur du livre a un contrat avec Apple avec des conditions générales qui donnent des précisions pour la couverture. Il n'a pas joué le jeu. Le livre n'a pas été censuré : seule la couverture l'a été pour des besoins marketings propres à Apple.

      Supprimer
  8. C'est très bien Apple. Après, ceux qui n'aiment pas peuvent trouver d'autres marques (c'est bien la concurrence, et c'est bien d'avoir le choix).

    Billet intéressant (tu m'enverras une photo du Power pack que tu as acheté, il m'en faut un...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La photo n'a aucun intérêt. Prend le même truc que mon premier.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !