16 mars 2014

Retour [d'age]

Je quitte Loudéac. Je suis dans le car pour Saint Brieuc. L'horizon semble parfaitement dégagé, comme si l'affreux nuage "rose" dans lequel on était plongé avait disparu depuis vendredi. 

Je n'ai pas fait de billet lors de mon voyage aller. Rien à dire. Voyage sans problème dans un "compartiment" avec des gens sympathiques et silencieux. La première a du bon. 

Soirée sympathique au 1880 avec un concert d'un petit groupe de rock, sans intérêt autre que de mettre une ambiance différente, d'autoriser les gens à danser. En fin de soirée (2 heures), la légère ébriété de certains était lourde. 

Mon copain Serge, lui, était saoul dès le début de soirée. Il est arrivé un peu après moi. J'ai vite compris que ça n'allait pas. Il a avoué. J'avais passé la soirée de la veille avec lui et je n'avais pas du tout envie de recommencer la même avec sa cuite en plus. 

Il était tellement chiant que j'ai fini par l'engueuler. Il est parti fâché.

Il le rappelle le vieux Jacques et certains pochetrons qui voudraient que tout le monde soit dans la même cuite qu'eux. 

Le concert a commencé vers 23 heures. J'ai vite constaté que j'étais probablement le doyen mais la clientèle était moins jeune que d'habitude, comme si une génération, celle des 35 - 40 ans avait voulu revivre ce qu'on connaissait souvent à Loudéac jusqu'au début des années 2000. 

Je dis ça je dis rien. Ceci sera ma seule contribution aux municipales dans ce blog. 

Il fait une chaleur à crever dans ce car. 

4 commentaires:

  1. Bonne route (ou fin de route, peut-être), et bon courage !
    Ah Loudéac et ses concerts, vrai qu'il y avait une chouette scène là-bas, je m'en souviens, j'y ai vu quelques groupes sympas (tu me diras il y avait une chouette salle en plein centre ville pour/ doit plus exister ou les riverains ont dû gueuler) mais j'y suis allé surtout entre la fin des années 80 et les 90.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'y est sûrement croisés. J'étais souvent à servir à la buvette ou à la sécurité.

      Supprimer
  2. Ça bougeait à l'époque, mais ça c'était avant

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !