23 avril 2014

La perte d'un an

Ma journée d’anniversaire commence bizarrement : j’ai perdu mon iPad. Je me réveille vers 6 heures. Je vais pour prendre des nouvelles du monde et de la blogosphère : pas d’iPad. Il aurait du être dans mon lit ou sur ma table de nuit, voire par terre à côté du lit : rien. Je me dis que j’avais du le poser dans un endroit improbable comme il arrive parfois. Ben oui ! Qui n’a jamais perdu ses clés en rentrant chez soi après les avoir posées dans le frigo avec ses courses ?

Je commence donc à fouiller partout dans la chambre : rien.

Je fouille le séjour : rien. Je fouille la cuisine : rien. J’ai même regardé dans le frigo, le sac poubelle.

Je retourne dans le séjour et fouille encore plus. J’en étais aux poches de mon manteau quand je remarque que mon pantalon de la veille qui aurait du être avec n’était pas là. Je cherche dans tout l’appartement, rien. Pas de pantalon, pas d’iPad. La perte de mon pantalon me gênait encore plus que celle de l’iPad. Je pouvais concevoir avoir posé l’iPad au milieu d’une pile de chemise ou sur le dessus d’une armoire par un réflexe idiot. Genre : je me promène avec quand le four se met à sonner pour indiquer la fin de la cuisson, je me débarrasse de ce que j’ai dans les mains en vitesse. Le pantalon non.

Je suis un garçon très organisé : je rentre à la maison, je mets mon iPhone en charge, je pose mon manteau, ma veste, je fais la cuisine (enfin, je mets à réchauffer un truc prêt) et j’enlève mon pantalon. J’étais d’autant plus inquiet que j’avais dans ce pantalon 100 euros en liquide.

Je me mets donc à imaginer le pire des scénarios : un cambrioleur était entré chez moi et avait volé mon iPad et mon pantalon avec des sous dans la poche, soit à peu près les seuls trucs avec une valeur que je peux avoir chez moi. Je regarde : la télé et la chaine hifi était encore là.

Je commence à fouiller la penderie de l’entrée (toujours fermée, je n’y ai rien d’important). Dépité, vers 6h30, soit 20 minutes après mon réveil, une éternité, croyez moi, je vais me recoucher en espérant vivre un mauvais rêve.

Cela étant, je passe devant mon panier de linge sale et me dis que j’avais très bien pu y foutre l’iPad. Je tâte et constate qu’il y avait un truc louche : dans la poche d’un des pantalons, il y avait quelque chose. Je regarde : une « liasse » de billets. J’avais retrouvé mon pantalon de la  veille. Qu’est-ce qui m’a fait mettre au sale sans vider les poches un pantalon commencé le matin même ?

Sur de ma bonne étoile reconquise, je déplace mon lit (un lit deux places dans une chambre de 9 m2, ça laisse peu de marge). L’iPad était vertical, entre le lit et le mur, ce qui explique que je ne l’ai pas vu en cherchant sous le lit. Comment ai-je pu le mettre là ? Comment a-t-il pu tomber ? Mystère... 


J’avais cru tourner dingue.

26 commentaires:

  1. Il y a des mystères qu'il ne vaut mieux pas chercher à élucider ! ;o)

    BON ANNIVERSAIRE NICO !!!!.... :o)

    GROS BISOUS et belle journée (même si elle a bizarrement commencé !) :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      C'est rigolo je sors de ton blog. Les grands esprits...

      Supprimer
    2. ... se rencontrent !!!

      Dire que dans deux mois je te rattrape en âge !!!!

      Bon !... je te dirai si le matin du jour de mon anniv j'ai perdu quelque chose !...! ;o)

      Supprimer
  2. t'as du tester le passage du verre au fut , non ?

    RépondreSupprimer
  3. Tu n'as pas pensé que tu étais rentré sans pantalon ? ;)
    Bonne journée d'anniversaire pleine de surprises
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis demandé si je n'étais pas somnambule !

      Supprimer
  4. Pourquoi n'es tu pas allé voir ta jolie voisine qui était encore en nuisette pour lui dire de t'appeler sur ton i pour le faire sonner ?
    Je t'ai déjà souhaité ton anniv sur FB, donc je ne réitère pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne sonne pas : ce n'est pas un téléphone.

      Supprimer
  5. Essaie de retrouver ton année maintenant. Très bon anniversaire

    RépondreSupprimer
  6. Arrêtez donc de bricoler des mystères là où il n'y a qu'une situation parfaitement limpide : vous êtes rentré plein comme un goret et vous avez fait n'importe quoi, avant de sombrer dans un épais coma, parfois appelé sommeil.

    RépondreSupprimer
  7. J'allai te raconter une anecdote mais ça faisait trop long ici. Billet chez le petit bonhomme dans quelques heures.
    Bon anniversaire Nicolas ;)

    RépondreSupprimer
  8. Je suis sûr que c'est ta bestiole i machin qui voulait te faire une surprise et te souhaiter avec nous un bon anniversaire.

    RépondreSupprimer
  9. Joyeux anniversaire Nicolas, et bon kdb

    RépondreSupprimer
  10. Tu mènes une vie de dingue !!! ... pas de pantalon, pas d'iPad et une année écoulée qui s'apprête à te lâcher comme une vieille chaussette, c'est trop d'émotions d'un seul coup !
    Allez, bon anniversaire Nicolas et que Bacchus veille à ce que les festivités soient bien arrosées. Bises.

    RépondreSupprimer
  11. Ouf! j'ai eu peur... Joyeux anniversaire à ton iPad!

    RépondreSupprimer
  12. ah j'ai compris pourquoi tu es ronchon: j'ai oublié de te souhaiter ton anniversaire. J'ai une excuse, j'étais dans l'avion du retour.
    BON ANNIVERSAIRE!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Je ne suis pas ronchon. Je trolle chez toi.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !