10 juin 2014

Scènes de vie d'autre monde

Une dame avec un chien d'aveugle entre dans le métro. Perspicace, je devine qu'elle est malvoyante. Une jeune dame lui laisse son strapontin. Je trouve ça un peu con. Elle a des difficultés à voir, pas à rester debout. La jeune dame discute avec une copine à elle. Arrivés à Corvisard, la dame au chien demande où on est mais la jeune dame ne savait pas, elle regarde, les portes commencent à se fermer et elle annonce la station. La mal voyante commence à l'engueuler. "Vous auriez pu me dire avant, je loupe ma station parce que vous avez été trop lente, c'est lamentable". Et tout ça. 

La jeune dame et sa copine descendent à la station suivante, Porte d'Italie, comme moi, mais elles, c'était uniquement pour aider la dame. Elles ne savaient pas par où passer pour changer de quai. Ayant suivi le cinéma, je leur indique. 

La mal-voyante a recommencé à ronchonner et à engueuler les deux jeunes dames et moi. Je les ai toutes envoyer chier. 

J'arrive sur le quai de la ligne 7. J'attends un peu. Il y avait un type en chaise roulante. Il demande à deux passants de l'aider à monter dans le métro. Ils le font. Je monte dans la rame suivante, qui passait à Bicêtre. Arrivé à Maison-Blanche, je vois le type qui cherchait désespérément une sortie adaptée à une chaise roulante. Il n'y en a pas. Il y a qu'un escalier normal. Je ne sais pas comment il a fait. J'ai poursuivi mon chemin. Lâchement. 

J'arrive à la Comète. Je bois un coup avec les copains. 22 heures, un type que je connais depuis des années (15 ?) entre et m'offre un verre. Il me demande une cigarette. Je n'en ai pas. Il me regarde et finit par m'expliquer pourquoi il voulait une cigarette. Il a perdu sa cigarette électronique. 

Je ne peux rien pour lui. Comme je ne pouvais rien pour les autres. 

8 commentaires:

  1. (^‿^) ❀
    Et oui ! Parfois malgré notre bonne volonté on ne peut rien faire ! ppppfff !!!

    Biz Nico !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bises aussi ! Je n'ai plus trop le temps de commenter tes blogs mais je lis tout. Ça devrait revenir dans trois semaines.

      Supprimer
  2. Ce n'est pas désespérant. On peut parfois, d'autres peuvent quand on ne peut pas, et un seul homme (fût-il frisé et Kremlinois) n'a pas pour mission divine de se coltiner tous les invalides du métro. Ce jour là, d'autres ont aidé, un autre jour c'était vous.

    Cependant, il faut aider les infirmes dans le train les jours où il y a des préavis de grève. Vraiment. Sinon, on retrouve les types en fauteuil fossilisés dans les chiottes, les aveugles encastrés dans les compartiments à bagages, les unijambistes à jambe de bois attaqués par les pics-verts si le train s'arrête en rase campagne en attendant qu'on renégocie les privilèges écorchés des cheminots.
    Même Kremlinois, vous n'en êtes pas moins un homme. Et l'homme doit être bon pour l'Homme


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aide, j'aide... Mais...

      Mon premier paragraphe souligne que les handicapés sont chiants, parfois. Elle n'avait pas à les engueuler. C'est à désespérer.

      Mon deuxième paragraphe : elles étaient bien gentille de l'aider...

      Mon quatrième paragraphe : je veux bien que la RATP soit aux normes pour les PMR parce que ça coute la peau des fesses de mettre des ascenseurs mais il est inadmissible qu'ils laissent des personnes en fauteuil aller dans des stations pas équipées. Qu'ils fassent au moins une signalétique.


      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !