08 juillet 2015

La gaffe au noir

Ce matin, je sors des toilettes du bureau et je croise un grand noir baraqué. Il me salut comme si on se connaissait. Je réponds poliment, embarrassé. Impossible de me souvenir de qui il s'agissait, les fonctions qu'il occupe dans la boîte ou chez un de nos clients ou fournisseurs. 

Ce n'est que cinq minutes après que je me suis souvenu que c'est un type que j'ai personnellement recruté en insistant qu'il soit retenu plutôt que les autres candidat... et organisé son arrivée pour aujourd'hui. Je suis allé présenté mes excuses. 

Pour me racheter, en allant déjeuner, je suis allé le chercher. Il me dit alors qu'il fait le ramadan. 

Deux heures, deux gaffes. Notre collaboration commence bien. 

12 commentaires:

  1. Ah ben bravo tj cherches à attirer Didier Goux : faire recruter un noir, musulman qui plus est :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du tout ! Didier vient ici à partir de mon blog politique qu'il visite si j'ai fait un billet qu'il voit dans sa blogroll ou s'il s'emmerde et veut voir ce qu'ont écrit les andouilles de ma propre blogroll.

      Ceci est un billet normal mais en le rédigeant, j'ai bien pensé aux dégâts collatéraux (les réacs qui déconnent mais aussi les connards de la vraie gauche qui vont dire : le gros se vante d'embaucher des noirs. Du coup, j'ai les réponses en réserve).

      Supprimer
    2. Là, pour le coup, je dirais plutôt que tu cherches à attirer notre ami lyonnais (celui qui arrive à jouer de la gratte avec une basse.Tain, je ne m'en lasse pas^^), direct, il va te dire que tu tombes dans les clichés, "grand noir baraqué", bientot et normalement, il devrait te reprocher que que tu as sous-entendu que les noirs courent vite.

      Supprimer
  2. L'inviter alors qu'il fait le ramadan n'est pas une gaffe... Ne culpabilise pas avec les religions des autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne culpabilise pas. Ca me fait rigoler. Tout le service savait qu'il était musulmans mais je me fous à un point tel de ces conneries que je avais pas imaginé qu'un type qui se prénomme Mohamed puisse être musulmans. Vraiment. Je suis humain, j'ai été surpris qu'un noir s'appelle Mohamed. On pourra qualifier cela de racisme. Je m'en fous. Mais que je ne fasse pas la relation entre un prénom et une potentielle religion me fait rigoler (et pas culpabiliser).

      Supprimer
  3. Bah c'est l'intention qui compte !

    RépondreSupprimer
  4. Il est tout à fait normal, je tiens à vous rassurer, que vous ne l'ayez pas reconnu : ces gens-là se ressemblent tous plus ou moins. Tenez, moi, un soir que vous n'étiez pas là, j'ai passé toute une soirée à la Comète à payer des canons de rouge à Bembelly, persuadé que c'était Tonnégrande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas les confondre. Tonnégrande est gros. Et pas con.

      Supprimer
    2. Oh, vous savez, moi, après 18 pastis…

      Supprimer
  5. Il aurait pu être juif et avoir des problèmes de visées dans les toilettes

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !