02 avril 2008

Gloire à Quicoulol

Dans ces histoires de classements de blog qui retiennent notre mauvaise haleine tous les débuts de mois, un événement est à marquer d’une pierre verte : l’arrivée à la 1861ème place du classement Wikio de l’illustrissime blog Quicoulol qui a fait rêver des générations d’enfants dont, moi.

Il est inutile de rappeler que dès 1974, j’avais alors 8 ans et bon nombre de blogueurs zinfluents n’étaient pas encore nés, mes parents s’abonnaient déjà à Internet pour permettre à mes 14 frères et sœurs de regarder Quicoulol tous les matins avant d’aller à l’école.

C’est ce qui m’a permis de découvrir mon propre goût pour la littérature moderne qui me fait maintenant tant apprécier Balmeyer que je n’ai découvert qu’en 1981, suite à l’élection de François Mitterrand et à l’apparition du Minitel dans le foyer familial.

(chapeau).

8 commentaires:

  1. Excellent ! Moi aussi j'aime bien les blogs dont tu parles ;)

    RépondreSupprimer
  2. Notre père qui êtes soucieux.

    RépondreSupprimer
  3. Ah le coup du p'tit chien pour attirer les lecteurs, trop fort !
    :-))


    [Quicoulol, au mélange exclusif de Banania et de Cub Dorothée !]

    RépondreSupprimer
  4. Non, le petit chien est une allusion a un billet qu'il a fait pour Gaël l'autre jour.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, comme Picasso a eu sa période rose, j'ai ma période chien.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !