09 mars 2015

Le retour du vieux Jacques

Blogueur influent donnant son point de vue au bistro.
Je vois de moins en moins le vieux Jacques et ne raconte plus trop d’anecdote à son sujet. Le mois dernier, il a perdu sa carte bancaire. Le temps que la banque lui en sorte une autre, il était coincé (il a pu tirer de l’argent au guichet mais c’est retrouvé sans espèces). Un samedi, il va déjeuner à l’Amandine et décide qu’il paiera par chèque, persuadé que cela ne posera pas de problème. Il ne demande pas l’autorisation au serveur et, au moment de régler, le met devant le fait accompli.

Cela aurait été plus simple d’aller voir le patron et de lui demander un crédit pour quelques jours (c’est un bon client qui ne pose jamais de problème, le patron aurait accepté sans la moindre hésitation).

Du coup, le serveur (le fils du patron) lui dit que la maison ne prend pas les chèques. Voila le vieux Jacques qui se fâche tout rouge, du genre : « vous êtes obligés de les accepter, c’est la loi », tout juste s’il ne menace pas d’appeler la police.  Je n’étais néanmoins pas là et ne peux pas raconter les détails. 

Toujours est-il que Jacques est parti et a déclaré qu’il ne remettrait les pieds dans l’établissement, promesse qu’il  n’a mis qu’une quinzaine de jours à abandonner.

Toujours est-il que nous avions rendez-vous à la Comète, hier, et que je me suis foutu de sa gueule avec cette histoire. Il a été vexé, évidemment, d’être pris en défaut dans un commerce alors il me ressortait la loi.

La loi ? J’ai fait une recherche Google : un commerçant est obligé d’accepter les chèques s’il est membre d’un centre de gestion agréé. J’ignore totalement si l’Amandine est membre d’un centre de gestion agréé. Il n’y a pas d’affiche montrant qu’il est membre d’un centre. Si l’Amandine était membre d’un centre de gestion agréé, elle serait obligée d’en informer sa clientèle. Je suppose donc qu’elle ne l’est pas. Comme elle fait appel aux services d’un expert-comptable (je le sais suite à une discussion avec le patron), elle n’a pas besoin d’adhérer à un « CGA » pour bénéficier d’avantages fiscaux.

A priori, Jacques est dans son tort mais la loi est bien compliquée, je ne jure de rien. La loi a été faite dans les années 1970 pour favoriser le paiement par chèques et semble un tantinet obsolète. Sur le blog politique, je pourrais faire un billet sur la suppression des chèques. D’ailleurs,…

Toujours est-il que Patrice qui nous a rejoints pendant la discussion était assez d’accord avec ma position et sur le fait que celle de Jacques tient plus de la rumeur. Notons bien que je n’étais pas formel, j’argumentais avec ce que je connais de la loi et avais oublié cette histoire de centre de gestion agréé.

Alors, Jacques s’est à nouveau fâché. Patrice l’a vite rejoint. Il était surtout fâché avec lui-même, il avait juré ne pas boire d’alcool vu qu’il devait aller voir Marcel Le Fiacre à l’Hôpital.

Ils se sont installés en terrasse pour déjeuner car ils étaient pressés, pas moi. J’ai donc fini calmement mon apéro et je les a oubliés sauf qu’au moment où mon plat est arrivé, j’ai constaté qu’ils n’avaient pas eu les leurs. Ils avaient été zappés par Roger, le serveur, qui est parfois un peu nonchalant.  Du coup, Jacques était encore plus en colère. Ils ont fini par être servis.

Jacques est parti en criant qu’il ne mangerait plus jamais là…


Christian,  l’autre serveur, était en colère contre Roger car il devait aller présenter les excuses de la maison (je ne sais pas ce qui est passé dans la tête de Roger, c’était presque les seuls clients). Du coup, il ronchonnait dans sa barbe, ce qu’il continuait à faire, le soir, quand je suis repassé vers 19h.

6 commentaires:

  1. Faut pas faire chier les Jacques, surtout quand ils sont barbus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui a écrit qu'il ronchonnait dans sa barbe

      Supprimer
  2. Et dire que nous on fait des polémiques sur les propos de Valls avec le FN... Alors qu'il se passe des choses bien plus importantes :-)

    (Sinon j'adore ces billets : merci)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien. A propos de Le Qpen je te cite dans mon blog politique.

      Supprimer
  3. Ah ! Ce vieux Jacques !
    "Tout un poème !!!"


    J'aime toujours autant lire tes chroniques Nico ! Tu me fais sourire.

    MERCI et bises d'Asie

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !