15 mars 2015

Ramdane est une enflure

Vous vous rappelez quand je pariais de mon coloc dans mon blog ? Vous pouvez chercher. Figurez-vous qu’avec le vieux Joël, il nous a traités de tas de merde, hier. Alors, je suis en colère. Quand il était dans la merde, exilé  à la réunion parce que personne ne voulait plus de lui en métropole, je lui ai envoyé de l’argent. Quand il venait en vacances à Paris, je l’hébergeais à la maison.

Tiens ! Je me rappelle d’une fois où j’étais malade à crever à avec une grosse angine et une rage de dents. Il m’avait acheté un steak à bouffer mais je ne pouvais pas le bouffer. Ainsi, il avait passé une semaine chez moi sais passer le moindre repas à la maison. C’est fort, non ?

Je me rappelle d’une autre fois. Il n’avait plus de smartphone et était dans la merde. Je lui avais donné mon iPhone vu que j’en avais acheté un neuf ou, plus exactement que mon opérateur m’en avait donné un pour un montant dérisoire.

Je l’aimais bien, mon colloc. J’étais un peu partenaliste et ça. Je pourrais vous raconter la fois où je lui ai prêté des chaises car il n’avait rien et qu’il ne me les a jamais rendues. Je pourrais en raconter beaucoup.

Avant l’été, il s’est fâché. Il a essayé de casser la gueule à un type devant un bistro, un pseudo handicapé. La police est intervenue. Moi aussi, j’ai tenté de l’empêcher de tuer le type et j’ai convaincu les flics qui avaient mieux à faire que ce n’était qu’une bataille de pochetrons. Depuis, Ramdane ne nous parle plus. Il essaie de convaincre les patrons de bistro du quarter que je suis une merde et mes copains ne valent pas mieux.

Hier soir, le hasard a fait qu’on se retrouve dans le même bistro. Il nous a traités de merde, avec le vieux Joël, ce que j’ai moyennement accepté. Je fais preuve d’une certaine mansuétude. Sa connerie est un handicap qui pourrait être soigné.

Cela étant, il va falloir qu’il me demande gentiment s’il veut que je retire ce billet de mon blog et il en faudra beaucoup car je n’avais jamais vu une telle enflure.


A la prochaine étape, je rajoute son nom de famille dans le titre du billet, ça serait dommage que des internautes perdent du temps.

15 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !