06 mars 2015

Le tutoiement et les réseaux sociaux

Le tutoiement est souvent de rigueur dans les blogs. Du moins, il l’était  à l’origine, quand nous bloguions entre blogueurs. Depuis quelques temps, de plus en plus de nouveaux commentateurs se pointent et vouvoient. Mutation étrange ?

Chez les réactionnaires, les vrais, pas ceux en peau de fesses qui finiront par se ranger derrière Juppé, le vouvoiement reste de vigueur.

Pour ma part, je tutoie à peu près toute le monde sauf Suzanne, Didier Goux, Elie Arié et l’Amiral Woland. Je le regrette. Non pas de vouvoyer certains mais de tutoyer tout le monde. Je ne sais pas comment j’ai acquis à ce réflexe progressiste moi qui suis un vil réactionnaire, mais de gauche. On ne tutoie pas quelqu'un qu'on ne connaît pas. On tutoie quelqu'un que l'on connait qui est plus jeune que nous. S'il est plus vieux, on ne le tutoie que s'il nous tutoie. Enfin, on fait ce qu'on veut. L'important est de tutoyer les pauvres pour faire croire qu'on est proche d'eux.

Les trois personnages en question me vouvoient aussi, sauf Didier quand il est saoul. Mais que l’on ait un comportement différent dans la vraie vie et les réseaux sociaux me parait normal. Sur les blogs, on est des personnages… qui rejaillissent dans la vraie vie puisque, avec Didier, on continue à se vouvoyer quand on se voit (et qu’il est à jeun, ce qui arrive).

Par contre, je viens d’envoyer un mail à Elie. Dans le mail, je le vouvoie alors que dans la vraie vie, on se tutoie. Je pense que c’est pareil avec Woland. On se vouvoie par mail mais pas en face à face.

Etrange, non ?


27 commentaires:

  1. Bon billet...

    Qui me fait le poser des questions. J'avais du mal à tutoyer plus jeune, et maintenant cela vient facilement. Sur les blogs, j'ai meme tendance à tutoyer certains qui viennent chez moi en me vouvoyant...
    Je vais y réfléchir devant mon whisky

    RépondreSupprimer
  2. Au feeling peut-être. dans la vraie vie, je vouvoie souvent. Sur le net, j'ai plus le réflexe "tutoiement", moins ces derniers temps. Après, je m'adapte. "Tu" ou "vous" n’empêche normalement pas pas la discussion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Ca ne change pas grand chose c

      Supprimer
    2. Quand on injurie quelqu'un, on est bien obligé de le tutoyer, non ?

      Supprimer
    3. Ne prends pas pour toi bordel. C'est moi qui injurie les connards.

      Supprimer
    4. C'est une bonne remarque qu'il fait Elie. En debut de carrière, un vieux (qui avait l'âge que j'ai aujourd'hui) me disait qu'avec le "vous", il y avait moins de risque de déraper. Un "vous me cassez les couilles" étant peut etes moins évident a sortir que si c'était au tutoiement.

      Petite expérience perso. Je vouvoie mes beaux parents. Mais quand ma belle mère me casse les couilles, et quand je m'énerve, le "tu me gonfles" sors... Ça fait rire mon beau père generalement...

      Supprimer
    5. Je suppose que ça ne fait rire que lui...

      Supprimer
  3. Ah, mais dans le cas de Woland, vous faites bien ! Ce type est un vrai fou furieux : si vousle tutoyez en face, il est capable de vous balancer un parpaing dans les ratiches. Alors que, moi, civilisé en diable, je me contenterais de vous mettre à l'amende d'une tournanche de gros bleu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement on se tutoie avec W. C'est vous qui me tutoyez par mégarde et trois grammes.

      Supprimer
    2. À trois grammes, je ne vous tutoie plus : je vous bafouille.

      Supprimer
    3. Par tu tutoies Tonnégrande à jeun. Ca doit être votre bon nègre.

      Supprimer
    4. Oui, je ne sais plus comment c'est venu. Je tutoie Woland aussi, cela dit. Et Jacques Étienne. Et il y en a deux ou trois autres, je ne me souviens jamais d'une rencontre à l'autre si on se tutoie ou non.

      Supprimer
  4. J'ai compris que j'étais devenu vieux lorsqu'à l'hôpital, où tous les médecins se tutoient, les jeunes internes ont commencé à me vouvoyer, alors que je les tutoyais...

    En fait, le tutoiement est aussi conventionnel que le vouvoiement; il y a des lieux où le tutoiement est de rigueur, symbole d'une soi-disant "affinité d'office" : partis politiques, clubs de vacances type Club Med d'autrefois; mais, lorsqu'on y établit une relation plus personnelle avec quelqu'un , on se met à le vouvoyer (retour à la normalité); et ce n'est que si cette relation devient plus intime qu'on recommence à se tutoyer : comme dans la vraie vie, quoi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne me gonfle plus que le tutoiement conventionnel, surtout au sein des partis politiques (au bureau c'est un peu différent : de toute manière dans quinze jours on se tutoiera autant commencer maintenant).

      Pour l'âge, il y a d'autres signes. Ce matin, dans le métro, une place se libère. Une jeune fille et moi allons la prendre. Je la lui laisse (pas par galanterie ou autre connerie, je n'étais pas fatigué et avait pas "besoin" de poser mon cul). Elle etait toute gênée et a insisté...

      Supprimer
  5. Je tutoie sur les blogs les gens que je tutoie dans la vie. C'est tout simple. C'est vraiment un billet de réac !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Catherine, tu connais Nicolas ? :)

      Supprimer
    2. Oui, nous avions d'ailleurs été invité ensemble chez un couple charmant en Auvergne ?

      Supprimer
    3. le ? n'a rien à faire là, c'était un !

      Supprimer
    4. J'avais vu mais c'était une façon de dire : "tu te rappelles comme on s'est bien amusé, ce serait bien de nous réinviter un de ces jours" ; ) smiley aussi

      Supprimer
    5. absolument on laisserait Didier et Nicolas se vouvoyer et nous ,nous nous tutoierions en buvant du chablis , nous

      Supprimer
    6. Nous apporterions également un excellent petit vin d'alsace, juste pour ceux qui se tutoient !

      Supprimer
    7. Tu me faites chier. Je boirai de la bière.

      Supprimer

  6. L'autre jour, une pharmacienne d'une quarantaine d'années, charmante, m'a tutoyé, ça m'a surpris et j'ai cru avoir raté quelque chose. En fait avec la Carte Vitale, elle en a déduit que j'étais le mari de ma femme qu'elle connait bien.
    Pour les blogs, je m'adapte.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !