11 mars 2015

A voile et en réaction

Photo trouvée sur internet par un blogueur ayant oublié le nom du bâteau. Joshua.
Suite à mon billet au sujet de Florence Arthaud, un commentateur me rappelle ces cartes qu’on avait et où on plaçait des épingles ou punaises selon la dernière position connue des bateaux lors des tours du monde et des courses transatlantiques, à la fin des années 70.

Aujourd’hui, les bateaux sont équipés de balise Argos qui donnent leur position en permanence pour des raisons de sécurité. Les navigateurs ont des GPS qui leur donnent leur propre position. A la grande époque, ils faisaient le point « à la main », avec un sextant, une boussole, une horloge et ce genre de bricoles.

Je ne sais pas si les marins actuels savent encore le faire (probablement que si, ils doivent avoir un « permis bateaux », qui contient sûrement des épreuves « théoriques »).

Toujours est-il qu’ils communiquaient leur position par radio à leurs proches, aux organisateurs, aux organes d’informations… s’ils en avaient envie. Certains ne disaient et d’autres allaient jusqu’à mentir. C’était une stratégie pour ne pas indiquer aux concurrents ce qu’ils faisaient.

Nos épingles ne servaient pas à grand-chose si ce n’est à noter les dernières positions connues… Et un jour la radio nous disait que le premier était arrivé alors qu'on ne l'attendait pas.

Il faut dire qu'il n'y avait pas de sponsors qui voulaient qu'on parle d'eux au quotidien dans le poste.

C’était quand même mieux avant dit-il en réactionnant un peu.

9 commentaires:

  1. Oui pépé, c'était mieux avant
    Qu'est ce tu dis
    C'était mieux avant
    J'ai jamais parlé de moulin à vent

    RépondreSupprimer
  2. Les balises Argos datent de 1978... Il y avait aussi des satellites à l'époque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai Google aussi. Elles n'ont pas été rendues obligatoires trésor tôt et la disparition d'Alain Colas date de cette année là, je crois (ou 79 ? J'ai un doute, voire un gros doute).

      Vois mon billet d'hier. C'est bien de ces années là dont je parle et de la dérive qui a eu lieu avec le Paul Ricard et le Club Med.

      Supprimer
  3. Comme quoi c'était un bon système avant !
    Dommage !

    Bises Nico et merci pour ces infos intéressantes.

    RépondreSupprimer
  4. Où est le commentaire de Nacy que je viens de revoir par mail ?

    RépondreSupprimer
  5. Il y a un bug. Meme mes commentaires n'apparaissent plus

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !