22 avril 2006

Api beursdé



Aujourd’hui, 22 avril 2006, nous avons exactement un jour de retard pour souhaiter un bon anniversaire à la p’tite dame de la photo, surnommée Babet Two à cause d’une tradition qui a tendance à m’échapper.

Vous avez aussi 24 heures de retard pour souhaiter un bon anniversaire à Dominique, ma cousine (ce dont vous foutez royalement, sauf peut-être Sarkoprout, puisque, outre le fait que j’ai découvert par hasard sur son blog qu’une de ses grand-mère est de Paimpol et que la mienne aussi, Dominique c’est aussi sa cousine).

Donc Dominique est le cadet de vos soucis et c’est aussi la cadette de la famille, ou du moins de la génération, ce qui est important puisque ça marque un tournant mémorable dans l’histoire de la famille. En effet, Dominique a choisi de naître le jour de l’anniversaire de sa gracieuse majesté alors qu’elle aurait pu attendre deux jours pour profiter de celui de son cousin. C’est ainsi qu’à l’issue de décennies de tradition républicaine, la famille a basculé dans le royalisme. Ca a été une première étape vers une bascule dans le catholicisme primaire des futures générations, alors d’ailleurs que choisir l’anglicanisme primaire aurait été plus rigolo et plus original.

Sur les 8 cousins, les 7 premiers sont parfaitement athées à un tel point qu’ils ne sont même pas antisémites et tellement républicains qu’ils ont voté Chirac au deuxième tour en 2002. Et la petite dernière préfère naître le jour de l’anniversaire de la chef des anglicans, reine des Anglais, de l’Ecosse, du Pays de Galle et j’en passe (je crois bien qu’il y a encore l’Inde et l’Australie dans le paquet). Alors que le Chirac évoqué à l’instant, il est juste président de la Rébublique Française, de Mayotte, de La Réunion, de Corse, de Bretagne, de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane, et j’en oublie.

A propos de notre passé colonialiste (et ça mériterait un sujet à part sur un blog), je connais des présidents d’anciennes colonies qui pourraient éviter de critiquer la France avant de venir se faire soigner au Val de Grace. Faut quand même pas abuser ! Il y est payé par le front national pour faire remonter la cote de popularité de Le Pen ?

Ceci dit, comme d’habitude, je m’éloigne un peu du sujet initial du blog qui était de signaler que Mme d’Angleterre aura exactement le double de mon âge mardi prochain, puisque, je vous mets sur la piste, elle aura 80 ans et 4 jours.

A propos de piste, je propose de vous raconter dès maintenant mon week end, car il est probable que demain soir une fatigue précoce risque de m’envahir.

Ce midi, rendez-vous à 13 heures chez Mouloud, où il était prévu à l’origine que Tonnegrande (.blogspot.com) nous invite à manger, mais dans un moment de lucidité on a décalé d’une semaine, sinon le week end aurait vraiment été trop chargé. Donc simple apéro aux Monts d’Aubrac avec un vieux barbant blagueur et un barbu blogger. Mouloud ne sera pas là puisqu’on est samedi, donc c’est Brahim, le patron qui aura été le premier à bénéficier d’une certaine largesse de ma part, puisque je ne vais pas passer le cap de la quarantaine sans payer un coup à un gars qui me supporte depuis 7 ou 8 ans, à tel point que c’est un copain. Y’aura aussi Régine, Michel, Jean-Baptiste, le vieux René, Jim (évoqué hier avec affection par Tonnegrande sur son blog, ce qui est un louche), …

Ce soir, rendez-vous vers 19 heures chez Abdel à l’Aéro. Si vous avez bien suivi les différents blogs, vous saurez que c’est Abdel qui a viré le vieux que j’évoque ci-dessus, ce qui fait que le vieux est maintenant vexé et ne va plus chez Abdel. C’est une des raisons pour lesquelles je continue à aller chez Abdel, et pas uniquement pour profiter de son excellent caractère. Donc, ce soir, veille de mon anniversaire, il n’est peut-être pas utile que je le rappelle, ce n’est pas totalement incohérent que je sorte.

Y’aura Abdel (j’espère, sinon ça veut dire que le bistro est fermé), le gros Loïc, Ramdane, Joël, Jacky le boucher, Alexandre (je ne sais pas qui c’est celui-là, mais il est toujours là et paye des coups tout en ne disant rien ce qui montre à quel point il est sympathique) et différents arsouilles de la commune. Ou plutôt ceux qu’Abdel n’a pas encore virés. Abdel est un grand vireur.

On en arrive à Dimanche midi. Grosse bouffe chez Jean, à la Comète. Outre le personnel (l’affable Josiane, l’aimable Jim, le sympathique cuistot, le célèbre Jean et Martine, patrons de ce haut lieu de la droite communale de l’ancien temps, mais ils ne viennent plus, les temps changent), il y aura le gros Loïc, le vieux, le Tonnegrande, Joël, Michel, Ramdane, Régine (tous ceux là, je les ai déjà cité à un paragraphe précédent, je me demande s’ils n’abusent pas de mon bon cœur), Mouloud, Abdel (déjà cités aussi, mais je ne leur en veux pas de laisser leur bistro en libre gérance pour venir manger avec nous), Jackie (la grosse du vieux), Deblais (je pense que celui-là sera chez Mouloud ce midi) et je ne sais pas qui d’autre, j’ai perdu le papier où j’avais noté la liste des invités.

Dimanche soir : relâche.

En principe.

2 commentaires:

  1. Programme respecté.

    Le Vieux est en voie de reconciliation avec Abdel, ce qui ne signifie pas qu'il ne se fera pas virer à nouveau de l'aéro, à la moindre occasion.

    Toujours dans la reconciliation: Christian est revenu à la Comète après quelques semaines de boycott.

    Martial s'estr tapé un ballon de rouge.

    Deblé était triste et ému.

    Ramdane n'était pas saoûl contrairement à certaines prédictions malveillantes .

    Loîc a été correct, il a ramené 2 baguettes, ce qui ne mange pas de pain (oui Jacques)

    Le service a été, comme le menu, impeccable malgré l'absence remarquée d'endives au jambon.

    Personne n'était saoûl et ça, c'est mémorable...Qouique...

    Vivement les 41 années de Nicolas

    RépondreSupprimer
  2. Tonnegrande, tu n'as rien vu ! Le plat du jour, à la Comête, était des endives au jambon. C'est vrai.

    Je soupçonne Jean d'avoir fait exprès pour faire chier le vieux qui était obligé de manger autre chose.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !