16 septembre 2007

Spécialiste de la bière sans alcool

Je suis réconcilié avec la bière sans alcool !

La bière sans alcool est un truc qui doit exister depuis une vingtaine d’années en France, la première connue étant la Tourtel. J’en ai un souvenir abominable : un truc immonde qui voulait ressembler à la bière. Un peu après est sortie la Buckler qui dans ma mémoire était moins immonde mais pas géniale !

J’avais complètement laissé de côté ses produits : si on aime la bière et qu’on a soif mais qu’on ne peut pas prendre d’alcool, on ne boit pas de bière. Basta !

Quand ne doit-on pas boire beaucoup d’alcool quand on est célibataire ?

Petit 1 : quand on conduit. C’est évident. J’ai été échaudé une fois il y a bientôt dix ans. Je ne fais plus le con ! C’est presque maladif chez moi… Dès que j’ai bu trois verres (vu ma corpulence ce n’est pas beaucoup !) et que je prends le volant, je m’imagine déjà finir la nuit au poste.

Petit 2 : quand on doit prendre la route le lendemain. D’une part, beaucoup de gens sous-estiment le temps d’assimilation de l’alcool (si vous vous couchez avec 2 grammes à 11 heures du soir, à 9 heures du matin, il en restera 1, c’est presque mathématique : il y a ainsi beaucoup de gens qui sans s’en rendre compte ne désaoulent presque jamais !). D’autre part, la gueule de bois n’est pas une condition idéale pour conduire.

Petit 3 : quand on est sous antibiotiques. Contrairement à ce qu’on pense, ce n’est pas totalement incompatible mais les effets des deux se cumulent. Il faut faire gaffe. Attention à la gueule de bois et proscrire tout alcool fort.

Petit 4 : quand on a une visite médicale le lendemain. ça augmente la tension et le stress et les saloperies dans urines. Sans compter que puer de la gueule n’est jamais un signe positif pour le toubib.

Petit 5 : quand on a une réunion importante le lendemain. Pour les mêmes raisons (bien que les saloperies dans urines soient moins importantes).

Petit 6 : quand on a prochainement une prise de sang.


Quand je ne voulais pas boire beaucoup d’alcool, je buvais du panaché blanc (un tiers bière, deux tiers limonade). J’aime bien le panaché. Mais ce n’est pas génial pour la digestion. Notamment quand j’avais la voiture, je buvais exclusivement du panaché.

Il y a presque deux ans, Le Vincennes à Loudéac a commencé à mettre de la Free à la pression. La Free est la bière sans alcool de chez Amstel. Il y a un an, j’ai commencé à en boire, ce n’est pas mauvais du tout ! Si on boit un demi après une Free on remarque la différence, sinon, ça se laisse boire !

Depuis une semaine, je suis sous antibiotiques. La Comète faisant des Free à la bouteille, j’ai commencé à en boire. J’ai éclusé le stock. Je suis ensuite passé à la Buckler. Je révise mon sentiment exprimé en début de billet : ce n’est pas mauvais. La Comète étant fermée le samedi, hier soir, je suis passé à la bière sans alcool de chez Kronenbourg à l’Aéro : ce n’est pas mauvais non plus !

Je suis réconcilié ! Je pense que sur les trois citées, la Free est la meilleure mais on ne va pas discuter des goûts et des couleurs.

J’adopte ! Si un type qui se prétend amateur de bière me traite de con pour cela, j’accepte de faire un concours d’amateurisme de bière… Avant de dire des conneries, renseignez-vous avant ! Par exemple, auprès de Tonnegrande qui ne manquera pas de faire des commentaires ci-dessous avec la finesse qui le caractérise.

Il n’y a pas que la quantité, la qualité compte aussi ! Je connais des imbéciles qui préfèrent la Leffe à la 1664. C’est complètement con ! « Qui préfères-tu ton père ou ta mère ? ». Comme question c'est du même tonneau alors que les bières ne le sont pas !

J’en ai vu un boire de la Pelforth Brune bouteille dans un bistro qui servait de la Pilsen Urquell pression ! Il y a de ces cons… A La Chope, à Loudéac, ils servent en bière de base de la Paulaner ! J’ai entendu une fois un client gueuler parce qu’ils ne servaient pas une des trois traditionnelles bières de base des bistro (Pelforth blonde, Kronenbourg ou Amstel). Des fois, je me demande s’il ne faudrait pas penser à rétablir la peine de mort.

Revenons à la bière sans alcool…

Les processus de fabrication ayant changé depuis 20 ans, il faut revenir sur nos a priori ancestraux. Les industriels sont parvenus à mettre au point des produits tout à fait honorables qui ont réellement le goût de la bière. Je pense, sans en être sûr, que les premières bières sans alcool étaient faites à partir de bière normale à laquelle on retirait de l’alcool par différents processus : c’est con, mais c’est aussi l’alcool qui leur donnait leur goût, alors que maintenant, ils sont arrivés à produire des trucs avec le goût de la bière !

Attention néanmoins sur trois points :

Petit 1 : il s’agit probablement de saloperies chimiques pleines de sucre qui ne sont pas nécessairement très bonnes pour la santé !

Petit 2 : la bière sans alcool est beaucoup moins digeste que la bière normale. Les maisons Amstel, Kronenbourg et Pelforth sont florissantes par rapport aux autres marques de bière car elles ont conçu des bières qui peuvent se boire sans limite (ou presque). Ce n’est pas le cas de leurs produits sans alcool !

Petit 3 : certaines bières sans alcool en ont en fait un peu ! Moins de 1%. Si l’alcool vous est totalement interdit, c’est à proscrire. C’est notamment le cas quand vous avez décidé d’arrêter de boire tout alcool, ce « moins de 1% » continue à vous rendre dépendant !

A ce propos, sur les étiquettes de la Free, ce n’est pas marqué « 1% d’alcool », contrairement à la Kronenbourg et à la Buckler. Pourquoi ? Je pose la question sérieusement. La Free a-t-elle réellement aucun alcool ?

26 commentaires:

  1. Pfuittt...Tout ça pour nous expliquer qu'il ne supporte plus l'alcool !
    Va donc petit joueur...sors de la cour des grands et va jouer avec Christian et Ramdane !

    RépondreSupprimer
  2. Pas du tout ! C'est la nouvelle mode dans les bistros de Bicêtre.

    Hier soir, j'étais avec Joël (Buckler) et le Gros Loïc (Vittel), je buvaid de la Bucker, c'était bien sympathique.

    Moi, j'ai de la volonté !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai des amis abstinents alcooliques, c'est à dire que ce sont des personnes que l'alcool trouve en eux une prédisposition à la dépendance. C'est maintenant une maladie reconnue.
    Les boissons mises au point pour copier les boissons alcoolisées sont tout autant interdites de consommation pour ces personnes. En effet, le geste de boire entraîne l'envie de boire, réveille l'organisme dans sa dépendance. Biere ou pastis sans alcool, même problème : ce sont des ersatz de boissons, donc interdits !
    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Pilsen Urquell, la meuilleure bière du monde, je pourrai prendre mon pete déjeuné avec . C'est pour dire :)

    Sauf en cas de force majeure comme c'est le cas pour toi, boire de la bière sans alcool c'est comme du lait écrémé ... Quel intéret ?

    RépondreSupprimer
  5. Donatien
    Oui pour la personne en question, c'était un cas de force majeure

    Nicolas,
    Ton pote Filaplomb m'informe que tu as une maladie reconnue...courage !

    RépondreSupprimer
  6. Fil,

    Oui, mais boire un coup avec les copains, passer une soirée entre amis, n'est pas néfaste pour la santé !

    S'il faut éviter tout ça, juste pour le plaisir d'éviter l'alcool, autant tout arrêter.

    Donatien,

    Quel intérêt ?
    Tout simplement que ce n'est pas mauvais, que j'aime bien le goût de la bière et que celui-là n'en est pas trop loin !

    Tonnegrande,

    Tu participes à ma thérapie de groupe.

    RépondreSupprimer
  7. Tonnegrande,

    Au fait ! Dans 45 minutes, c'est l'apéro à la Comête. Pour toi, ça sera comme d'habitude deux litres de Côtes du Rhône. Moi, je vais me contenter de Vittel menthe.

    RépondreSupprimer
  8. Non, avec le Ramadan, le dimanche je fais dans l'oriental, je prendrais quelque Mauresque

    RépondreSupprimer
  9. C'est pas le tout...ça va être l'heure des soins

    RépondreSupprimer
  10. Si je dis que je ne bois que du pepsi Max je vais me faire conspuer. Sinon, un petit verre de Sauternes devant mes fourneaux me redonne la pêche.

    RépondreSupprimer
  11. Une chose est sûre, depusiq ue tu as arrêté de boire de la bière alcoolisée, tes articles sont devenus interminables.

    Vivement que tu finisses ton traitement ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Ellie,

    Tu passes beaucoup de temps aux fourneaux ?

    Lutine,

    Et encore ! Tu ne m'as pas connu au début !

    RépondreSupprimer
  13. Si je devais boire du Sauternes quand je suis aux fourneaux, je serais ruinée !

    ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas : je parlais d'alcoolisme en general par rapport aux bieres sans alcool. Je disais juste effectivement que ne pas boire pour un abstinent, ça suppose aussi de ne rien faire qui rappelle l'alcool !
    Par contre pour eux, une soiree entre pote, ca marche, mais juste au coca ou au jus de fruits ! :-)))

    RépondreSupprimer
  15. Sacrée Soirée, comme dirait l'autre

    RépondreSupprimer
  16. Sans alcool tu peux te marrer autant aussi !Moi, ça me sidère ici, à Toulouse les Djeuns savent pas faire une activité regarder un match de rugby ou foot sans picole, c'est dingue, y a d'autres délires dans la vie !

    RépondreSupprimer
  17. Fil,

    Ouf!

    Tonne,

    Essaie donc!

    Fanette !

    Ah ?

    RépondreSupprimer
  18. tu as raison la bière (meme sans alcool) c'est bon pour la santé!
    ----------------------------------
    Le célèbre Manneken-Pis, symbole de la ville de Bruxelles, a participé vendredi matin à une Journée de prévention contre le cancer de la prostate en ne faisant pipi qu’au compte-goutte.

    A l’occasion de la Journée européenne de la prostate, cette sculpture/fontaine d’un petit garçon qui fait pipi a considérablement réduit son jet d’eau, à l’initiative de l’association belge d’urologie.

    Pour expliquer et sensibiliser l’opinion publique aux problèmes de prostate, un panneau a été placé qui lance aux centaines de touristes qui viennent chaque jour le photographier: «Des difficultés pour uriner? Faites contrôler à temps votre prostate».

    La Commission européenne s’est elle inquiétée du fait que les Européens ne font pas suffisamment de tests pour vérifier s’ils sont atteints d’un cancer colorectal ou de la prostate. Selon une enquête Eurobaromètre publiée vendredi, seuls 8% des hommes ont fait des tests pour détecter le cancer de la prostate et 13% pour le cancer colorectal.

    liberation.fr

    tu as déjà bu de la coreff? (ma biere de fest-noz)

    RépondreSupprimer
  19. Oui, j'ai gouté. Malheureusement on n'en trouve pas assez souvent.

    RépondreSupprimer
  20. Je ne peux que t'encourager à continuer à la bière sans alcool, Nicolas :)

    RépondreSupprimer
  21. Je vais arrêter c'est plein de produit chimique. Par contre, je ne vais pas mettre à la Côte du Rhone, ça rend con.

    RépondreSupprimer
  22. D'où ma reconversion au Rosé de Provence, qui rend pas gros

    RépondreSupprimer
  23. Non ! Ne fais pas ça.
    Antoine et la Grosse à Jacques ne sont pas gros, effectivement.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !