11 septembre 2007

Message personnel

A l'attention de Tonnegrande, Franssoit et Filaplomb :

Il y a plein de bêtises à dire en commentaire sur ce billet de Fanette.

Lutine, tu peux y aller aussi. Mais sois sage. Fiso, tu vas pas aimer. Luc, tu es trop jeune et pudique pour supporter. Gaël, non ! Pas toi !

27 commentaires:

  1. Euh, écrire des conneries, je ne sais pas. Je serais concernée un jour !

    RépondreSupprimer
  2. Lutine au regard incandescent,
    Ne fais pas ta timide

    RépondreSupprimer
  3. Tonnegrande,

    A la niche.

    Lutine,

    N'écoute pas Tonnegrande : il sait très bien écrire des conneries.

    RépondreSupprimer
  4. Nicolas,
    Plus je fréquente Lutine aux yeux ardents, plus j'ai des doutes sur sa moralité.

    RépondreSupprimer
  5. Tonnégrande,

    Je crois que je vais enlever ma photo !

    ;-)

    Nicolas,

    petit cadeau :
    jardinsdepareillas.over-blog.com/article-12309625.html/

    RépondreSupprimer
  6. En attendant, toi, tu t'es pas trop mouillé !Pourtant j'aurai bien aimé une franche rigolade de ta part, bandit ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Qd j'ai vu Tonnegrande sur ce billet, que je vois en général chez toi, j'ai compris qu'il y avait un truc chez toi, niak niak niak !
    Tonnegrande c'est ton lecteur...malin malin à demi mdrrr

    RépondreSupprimer
  8. Fanette,
    Ce n'est pas "mon lecteur". C'est une relation de comptoir.

    RépondreSupprimer
  9. Fanette,

    Qu'est-ce que tu en sais que Nicolas ne s'est pas mouillé ?? ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Lutine ?
    tu as des talents cachés ?

    RépondreSupprimer
  11. Fanette,

    Oui, d'ailleurs, je cherche à les découvrir ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas,
    Je n'ai jamais eu de relations avec toi au comptoir

    Lutine au regard profond,
    J't'en prie.
    Mais si tu veux te découvrir, te gêne pas, on regarde pas

    Les gonzesses,
    Au contraire, vous calmez pas

    Nicolas,
    Ton blog part en sucette, si j'ose dire

    Fanette,
    Quand tu parles de bandit, tu penses à quoi ?

    RépondreSupprimer
  13. Tonnegrande,

    Quand on s'est vu à midi, tu m'as dit que tu avais une réunion de 15h à 20h. M'aurais-tu menti ?

    Mesdames,

    Faites gaffe.

    RépondreSupprimer
  14. Tonnégrande,

    Ce n'est pas parce qu'il y a du soleil aujourd'hui et les températures qui vont avec que je vais me découvrir.

    Sinon, je me demandais : il a quoi mon regard, pour te mettre dans cet état ?

    RépondreSupprimer
  15. Lutine,

    Tonnegrande est tout simplement un gras lubrique, ce qui nous laissera probablement des contrepêteries à faire.

    RépondreSupprimer
  16. Lutine,
    Inutile de te découvrir,
    Car en réalité,
    C'est dans ton regard de femme que se dévoile ton âme,
    Dans tes yeux de femme que se découvre ton être,
    Et,je te le dis,
    dans ce monde absurde où tous les hommes se croient debouts,
    je serais le seul à me vanter
    de vouloir me traîner à tes genoux.

    Nicolas,
    C'est lubrique, ça ?

    RépondreSupprimer
  17. "vouloir te mettre à genoux" : oui, c'est lubrique.

    RépondreSupprimer
  18. Wahou Tonnégrande !!!
    Merci pour ces paroles écrites, certes, mais néanmoins poétiques.

    Ça fait un peu court pour être édité par filaplomb, c'est dommage.

    RépondreSupprimer
  19. Il dit ça à toutes les filles.

    Un jour qu'il était saoul, il l'a même dit à la copine au Vieux Jacques.

    RépondreSupprimer
  20. La copine au vieux Jacques ? ...où l'on a vu rejaillir le feu d'un ancien volcan qu'on croyait trop vieux ?

    RépondreSupprimer
  21. Ouais, ça fait tout de suite moins beau !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !