23 février 2009

Guide touristique Alsacien

C’est comme un appel au secours que j’ai perçu ce SMS reçu récemment : « Vive le kb » ! C’est Tonnégrande qui me l’envoie. Faut dire qu’il est en vacances à Strasbourg avec sa délicate épouse. Je pense comprendre son problème. Quand il est au Kremlin-Bicêtre, Madame Tonnégrande vaque à ses occupations. Je ne sais pas quelles sont ces occupations, Tonnégrande n’a jamais voulu me la présenter. Allez savoir pourquoi ? Toujours est-il qu’elle vaque. Je suppose que comme toutes les femmes, elle passe ses heures de loisir à faire du shopping en se demandant si elle n’a pas grossi, contrairement à son mari. Enfin, elle vaque.

Tonnégrande peut occuper ces heures de vaquage en allant au bistro. Il n’a pas de remords : il sait que son épouse est occupée et que, quand il arrive un peu trop tard, elle lui pardonnera aisément grâce au bouquet de fleur qu’il ne manque pas de lui acheter. S’il n’est pas trop bourré.

A Strasbourg, il est bien emmerdé. Il ne peut pas laisser sa femme dans la chambre d’hôtel et lui dire : « Bon, tu bouges pas, ma caille, je vais au bistro ». Outre le fait qu’elle comprendrait que ce n’est pas par amitié pour ses copains qu’il va toujours au bistro mais par alcoolisme, elle serait en colère. Ca serait de la goujaterie de la part de Tonnégrande de le faire. Tonnégrande n’est pas un goujat. Au contraire, c’est un homme de très grande qualité. Donc, il ne peut pas aller au bistro.

Il faudrait que les villes touristiques mettent en place des services spécifiques pour occuper les dames pendant que les messieurs vont au bistro. Ces services pourraient servir du thé, donner des cours de tricot et tous ces genres de choses strictement réservées aux épouses.

Ces services seraient placés près d’un fleuriste pour faciliter la vie des époux. Ils seraient cités dans les guides touristiques et localisables par GPS pour les fois où le mari serait trop bourrés.

7 commentaires:

  1. Bah alors ? Toulouse ou Strasbourg ?

    RépondreSupprimer
  2. Oups ! Merci. On voit que tu suis. Strasbourg.

    RépondreSupprimer
  3. Jean a raison, qui est bourré, là: Tonnegrande, ou le taulier?
    Et puis, existe-t-il un GPS spécial biture? Parce que, tout de même, en voyant double, ça ne doit pas être facile d'interpréter l'itinéraire…

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui ! Grande idée de nouveau service public à mettre en place. J'espère que la gauche saura montrer l'exemple à travers les régions !

    [Merde, Strasbourg, c'est la dans seule région à droite, non ? :-)) ].

    RépondreSupprimer
  5. Mais c'est idiot ! Un bistrot sans Nicolas, ça n'a aucun intérêt. Non, il faut faire une location de Nicolas et l'emmener en vacances, le faire repérer le meilleur bistrot. On peut aussi donner des cours d'alcoolémie à Madame.

    RépondreSupprimer
  6. Il pourrait aller boire une coupe de champagne avec sa femme, ou plusieurs, après cela l'emmener faire un tour aux Galeries Lafayette de Strasbourg.
    Avec les nombreuses boutiques aux alentours et l'effet du champagne, effet garanti pour que le shopping dure quelques heures...et laisser le temps à monsieur de rejoindre le bar!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !