14 mars 2009

Les grosses du web

Nefisa et Marie-Georges partagent les mêmes problèmes. Il faudrait en faire un numéro spécial de Vendredi.

16 commentaires:

  1. Tu veux faire un Vendredi spécial "femmes complexées par leur poids" ??? Il va y avoir beaucoup de contributrices...

    RépondreSupprimer
  2. @ Nicolas : on pourrait aussi créer un blog "Les grosses engagées", mais ce serait politiquement incorrect... ;)

    RépondreSupprimer
  3. Ou un blog : "Partageons les grosses."

    RépondreSupprimer
  4. Vous êtes vraiment d'ignobles machos et cette prose dégage des relents nauséabonds qui rappellent tragiquement une époque que l'on croyait à tout jamais révolue.

    (J'ai bon, là ?)

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas, vous avez interverti les liens. Celui de Marie-Georges attérit chez Nef et vive et versa !

    RépondreSupprimer
  6. Oui Didier, vous êtes parfait ! Continuez comme ça.
    (enfin pas trop quand même, vous nous manqueriez...)

    RépondreSupprimer
  7. Catherine, est-ce bien grave ?

    RépondreSupprimer
  8. cCe langage transpire la suprématie du mâle blanc, dix mille ans de machisme et une volonté de discrimination stigmatisante envers une minorité réduite au silence. (Quand on a la bouche pleine de brioche au Nutella, c'est plus dur de parler, aussi.)

    RépondreSupprimer
  9. Pas du tout, ça veut dire, à des copines, "vous faites pas chier, bordel, de toute manière, on ne vous achète pas au poids, on vous aime comme ça."

    RépondreSupprimer
  10. @ Didier : vous fréquentez trop Manuel et Fabrice, vous devenez politiquement correct à force.

    @ Nicolas : bravo ! Se libérer de l'oppression masculine, c'est aussi se libérer des schémas dominants à la con sur le poids.

    Il faut aussi que les hommes y travaillent, d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  11. les femmes et les chiens au boulot
    les hommes au bistrot

    qu'on disait avant dans les campagnes

    RépondreSupprimer
  12. A la fin de l'hiver, revient le printemps et son cortège de petites robes dans lesquelles il faut entrer !
    Je le sais, j'ai le même problème avec un tas de fringue mais pas les robes quand même, faut pas déconner !!!

    [Tiens, je fais gaffe à ma ligne pour être bien dans ma peau, ça veut dire que je subis le machisme aussi ? :-)) ].

    RépondreSupprimer
  13. Ahahahah !
    Hé, je ne me plains pas de mon poids, notez bien. Je parle d'un pantalon qui me serre, d'un ventre qui pousse et d'une chanson qui me vient à l'esprit. Rien de dramatique...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !