14 mars 2009

Les grosses du web

Nefisa et Marie-Georges partagent les mêmes problèmes. Il faudrait en faire un numéro spécial de Vendredi.

16 commentaires:

  1. Tu veux faire un Vendredi spécial "femmes complexées par leur poids" ??? Il va y avoir beaucoup de contributrices...

    RépondreSupprimer
  2. @ Nicolas : on pourrait aussi créer un blog "Les grosses engagées", mais ce serait politiquement incorrect... ;)

    RépondreSupprimer
  3. Ou un blog : "Partageons les grosses."

    RépondreSupprimer
  4. Vous êtes vraiment d'ignobles machos et cette prose dégage des relents nauséabonds qui rappellent tragiquement une époque que l'on croyait à tout jamais révolue.

    (J'ai bon, là ?)

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas, vous avez interverti les liens. Celui de Marie-Georges attérit chez Nef et vive et versa !

    RépondreSupprimer
  6. Oui Didier, vous êtes parfait ! Continuez comme ça.
    (enfin pas trop quand même, vous nous manqueriez...)

    RépondreSupprimer
  7. cCe langage transpire la suprématie du mâle blanc, dix mille ans de machisme et une volonté de discrimination stigmatisante envers une minorité réduite au silence. (Quand on a la bouche pleine de brioche au Nutella, c'est plus dur de parler, aussi.)

    RépondreSupprimer
  8. Pas du tout, ça veut dire, à des copines, "vous faites pas chier, bordel, de toute manière, on ne vous achète pas au poids, on vous aime comme ça."

    RépondreSupprimer
  9. @ Didier : vous fréquentez trop Manuel et Fabrice, vous devenez politiquement correct à force.

    @ Nicolas : bravo ! Se libérer de l'oppression masculine, c'est aussi se libérer des schémas dominants à la con sur le poids.

    Il faut aussi que les hommes y travaillent, d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  10. les femmes et les chiens au boulot
    les hommes au bistrot

    qu'on disait avant dans les campagnes

    RépondreSupprimer
  11. A la fin de l'hiver, revient le printemps et son cortège de petites robes dans lesquelles il faut entrer !
    Je le sais, j'ai le même problème avec un tas de fringue mais pas les robes quand même, faut pas déconner !!!

    [Tiens, je fais gaffe à ma ligne pour être bien dans ma peau, ça veut dire que je subis le machisme aussi ? :-)) ].

    RépondreSupprimer
  12. Ahahahah !
    Hé, je ne me plains pas de mon poids, notez bien. Je parle d'un pantalon qui me serre, d'un ventre qui pousse et d'une chanson qui me vient à l'esprit. Rien de dramatique...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !