10 avril 2009

Zac Efon 17 ans et toutes ses dents contre lui

Je déteste Zac Efron. Ce type, probablement zoophile, nécrophile et drosophile, a envahi ma vie. Tiens ! Je parie qu’une bande de minettes aussi proche de la puberté que le vieux Jacques l’est de la sénilité va envahir les commentaires de ce billet pour lui crier son amour sans même se douter qu’il est sans doute membre d’un réseau de blogueurs favorables à la rénovation de l’occident.

Pensez donc ! Je profite habituellement de la deuxième partie de mon trajet pour aller au boulot, de Palais-Royal à la Défense pour mettre en place dans ma tête les éléments de structure pour mon billet politique du matin. Ce matin, je voulais faire un billet à la gloire de Jean-Christophe Cambadélis. Admettez qu’il faut un minimum de concentration ! J’étais arrivé à la perfection avec un tas de jeux de mots très drôles, non pas comme Cambacestundélis mais comme Cambadélis pour Royal, que seul un esprit fort peu comprendre en moins de dix-huit secondes. Paf ! Mon métro arrive à Esplanade de la Défense. Il me restait une ligne droite à parcourir avant de finir ma traversée de Paris. Paf ! Une affiche de cinéma avec la tronche de ce post-boutonneux pour son nouveau film « 17 ans ». Moi aussi, j’ai eu 17 ans. Je n’en chie pas une pendule pour autant. Ca fait une quinzaine de jours que le métro était couvert d’affiches de ZAC. Ce matin, elles avaient été recouvertes par d’autres publicités de lessives diverses, sauf une ! La RATP me l’avait réservée alors que j’étais concentré au milieu de cette rame.

Putain. Quand j’ai choisi Zac Efron comme égérie de ce blog, uniquement pour le seul plaisir de faire mouiller mes visiteuses habituelles, j’ignorai que ce type allait devenir une star mondiale qui allait faire de l’ombre à Jean-Christophe Cambadélis.

16 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, ça fait longtemps que je n'avais pas été spammé, moi.

    RépondreSupprimer
  4. Zoophile,zoophile...
    C'est à croire que tu n'as jamais enculé une mouche dans une discussion tardive!

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. On n'est pas sérieux quand on a 17 ans...

    RépondreSupprimer
  7. Didier, et à cinquante ?
    Olivier, je préfère sodomiser les coléoptères.

    RépondreSupprimer
  8. Je l'ai déjà plus ou moins faite (voir le nom du .jpg dans mon billet de ce matin sur PMA).

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai qu'il est chiant, Jean-Christophe Efron !
    :-)

    [Beau billet en écho avec l'autre !].

    RépondreSupprimer
  10. Tu sais que chaque matin quand je vois l'affiche en question, je pense à toi ? Je me demandais si l'on avait négligé d'en mettre sur ta ligne de métro...

    RépondreSupprimer
  11. J'aime pas Zac, je préfère Tonnegrande !

    RépondreSupprimer
  12. Je confirme : il se tient mieux au comptoir.

    RépondreSupprimer
  13. Et il est pas un peu claustro aussi ? ...

    RépondreSupprimer
  14. Et ce film alors, tu vas aller le voir finalement?

    Il a l'air trop bien.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !