11 juillet 2011

Bon anniversaire @mipmip !

Je ne vais pas mettre d'illustration à ce billet. J’ai pourtant une photo de @mipmip dans mon iPhone mais c’est celle où elle se roule par terre, devant la Comète, à la sortie d’un Kremlin des Blogs, avec @m_le_maire.

Heureusement que @detoutderien nous rappelle cet anniversaire O Combien important, puisque la jeune fille rentre dans sa trentième année alors qu’on lui en donnerait encore à peine 18.

Des années ont passé depuis que cette fière supportrice du Modem assistait aux meetings de François Bayrou et tenait son blog avec passion. Il faut dire qu’à 25 ans, on fait souvent n’importe quoi. On a encore l’espoir.

Alors je vais contribuer à la déprimer.

Mip,

Tu es rentré dans l’âge de raison. Celui où des détails nous rappellent chaque jour que la fin n’a jamais été aussi proche. Un escalier un peu raide à monter et tu t’essouffles. Un verre de bière trop grand et tu n’arrives plus à le porter. Une cuite un peu trop sévère et tu ne peux plus aller au boulot le lendemain.

Le vrai déclin commence à 35 ans, mais tu vas vite ressentir les premiers symptômes. Ca va être très difficile. Un jour, tu iras au mariage d’une cousine, faisant bien la fête toute la nuit et tu remettras trois ou quatre apéros le dimanche midi. La soirée, tu te mettras dans un fauteuil, chez toi, et tu n’arriveras même plus à comprendre les propos de Marielle de Sarnez, invitée de Michel Drucker.

Tu comprendras alors qu’une page c’est tournée.

Les mômes de 17 ans, te laisseront une place, dans le métro en t’appelant « Madame ». Les vieux te sortiront des plaisanteries graveleuses, persuadés que tu n’es plus une douce jouvencelle mais une femme bien mûre, apte à comprendre la plaisanterie de qualité.

Et tu te feras mal quand tu lèveras le bras pour leur donner une gifle.

Et tu te précipiteras au bistro mais devra demander une paille pour boire ta bière.

Et c’est là que tu comprendras que c’est fini.

Mais tu te dépêcheras de revenir à la Comète pour faire la fête avec les copains blogueurs, oubliant toutes tes douleurs, les tournées s’alterneront. Rien n’aura changé.

Et tu n’auras pas vieilli.

Bon anniversaire.

8 commentaires:

  1. Merci :)
    Grâce à toi j'ai éclaté de rire dans le métro :D

    RépondreSupprimer
  2. C'est le but (enfin, pas le métro...)

    RépondreSupprimer
  3. Quel joli texte, bravo Nicolas et joyeux anniversaire MipMip, les années n'on aucune prise sur ton charme.

    La beauté échappe aux modes passagères.
    Robert Doisneau.

    RépondreSupprimer
  4. @JEgoun c'est valable que pour les femmes. POur les hommes, y a Richard Gere et il y a les autres !

    RépondreSupprimer
  5. Joli texte pour une charmante jeune femme!

    RépondreSupprimer
  6. Bel hommage !
    C'est vrai, je la soupçonne de se vieillir mathématiquement pour qu'on remarque bien sa belle jeune d'âme !
    :-))

    [Pense à m'envoyer la photo où elle se roule au sol ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  7. merci pour ces gentils commentaires :)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !