18 juillet 2011

Sa cabale au Canada

Je viens d’apprendre que Didier Goux a une belle fille. On ne choisit pas sa belle famille, il faut dire. La petite a une occasion unique de quitter quelques temps ce beau père indigne, nazi, avec du poil dans les oreilles et de rejoindre son canada presque natal si elle gagne un concours. « Si vous voulez l'y aider, il vous suffit de cliquer sur J'aime si vous avez déjà un compte YouTube. »

Pour cliquer, c'est par là.

13 commentaires:

  1. Si elle gagne, je lui dirai de nous rapporter de la bière canadienne ! Celle de Robert Charlebois, tiens, si elle existe encore.

    Heureux pays où les chanteurs ne se contentent pas de nous abrutir d'âneries sonores, mais ont à cœur de brasser du réconfort mousseux…

    RépondreSupprimer
  2. Tant que ce n'est pas Robert Marchenoir.

    RépondreSupprimer
  3. Merci, ça vous vaudra double ration de crêpes au sirop d'érable pour le petit-déjeuner ; )

    RépondreSupprimer
  4. Oh merde, il n'avait pas vu. On va avoir droit à une scène de famille...

    RépondreSupprimer
  5. Tiens ! J'avais oublié "sujet verbe complément" dans la première version de ce billet... Je ne sais pas si j'avais déjà fait "aussi pire" dans un billet de trois lignes (à jeun).

    RépondreSupprimer
  6. Bien fait..
    Là, je pense que Didier Goux aura droit lui aussi à sa cabale au Quebec...
    Mes respects Mme l'irremplaçable Epouse...

    RépondreSupprimer
  7. Merci Nicolas ! Je vous rapporterai une "Maudite", une tite broue ben de chez nous...
    La belle-fille de Goux

    RépondreSupprimer
  8. La belle fille,

    Parfait !

    Catherine,

    C'est vous qui avez déconné !

    RépondreSupprimer
  9. J'arrive un peu tard.
    Elle part avec son beau-père ?

    C'est une famille moderne les Goux !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !