14 novembre 2012

A Table !

Le combat était au sommet, ce midi, entre ces deux vils réacs que sont l'Amiral Woland et le Caporal Didier Goux d'un côté et moi de l'autre. Les trois bouteilles de blanc destinées à arbitrer la rencontre n'étaient pas suffisantes. Il en a fallu une demi supplémentaire. La patronne du bistro nous a alors offert une tournée et nous a mis tous d'accord : il y a à peu près autant de cons chez les réacs que chez les gauchistes et ont s'en fout.

Message personnel : Catherine, Didier a commandé un plat de viande accompagné de carottes. Il n'a pas tout fini, rassure-toi, mais il a trouvé ça vachement bon et s'étonne que tu n'en fasses pas plus souvent à la maison.

Message personnel : Disp, Hyp, il faudra vraiment que nous fassions nos agapes en commun avec ces deux braves gens. Ça économisera mon foie. On est à peu près au même rythme : une bouffe tous les sept ou huit mois. Par contre, ils ne boivent que du blanc. Leur côté réac.

Les ravioles étaient modernes pour ces deux gros mais sympathiques. La rouelle était parfaite mais accompagnée de légumes oranges bouillis qui ne ressemblaient pas à des pommes de terres à l'eau. Les cuisiniers ont de ces idées... et c'est Didier qui a choisi le restaurant.

"A table !" Est le nom de restaurant de Levallos-Perret, bien trop loin de l'avenue de Suffren pour faire croire à mon chef que je suis rentré à 14h après être sorti de table à 14h30 alors que je vais arriver au bureau vers 15h15 après avoir rédigé un billet de blog dans le métro entre Opéra et La Motte Piquet Grenelle.

Nous n'avons pas pris de dessert.

Je vous laisse. J'ai deux ou trois informations à balancer sur mon blog politique à propos de la réacosphere et un travail salarié à réaliser avant le pot de départ d'une directrice à 16h30.

Je sens que l'apres-midi va être fructueuse.

17 commentaires:

  1. « Didier a commandé un plat de viande accompagné de carottes. Il n'a pas tout fini, rassure-toi, mais il a trouvé ça vachement bon et s'étonne que tu n'en fasses pas plus souvent à la maison. »

    Espèce de salaud de sycophante !

    (Cela dit, je crois que c'est plutôt quatre bouteilles que trois…)

    RépondreSupprimer
  2. Tiens ça me fait penser qu’il y a longtemps que je n’ai pas fait de bœuf aux carottes. Si ça te tente, Nicolas…

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Voila un homme de raison. Mais les trois verres étant payés par la patronne, ils ne rentrent pas dans notre alcoolémie.

      Supprimer
  4. Pas des petits joueurs, rien à dire, c'est de l'art

    RépondreSupprimer
  5. Ce putain de socialiste essaie évidemment d'enfumer son lectorat : c'est bel et bien QUATRE (et demie) bouteilles qui furent bues.

    Le taulier est un arnaqueur…

    RépondreSupprimer
  6. *** Ah lala ! quelle histoire !!!! ;o) LOL

    l'avenue de Suffren... sur cette avenue au garage Volkswagen j'ai acheté ma voiture en 2010 !

    BISES et belle journée à toi !:o) ***

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !